RDC : Auprès du ministre de Pêche et Élevage, Henriette Wamu a plaidé la cause des mandataires de l’ONPA qui n’ont ni bureaux ni salaire ni frais de fonctionnement

Désignés depuis une année par ordonnance présidentielle, les mandataires de l’Office National de la Pêche et Aquaculture (ONPA) vivent un véritable chemin de la croix. La Présidente du Conseil d’Administration, Henriette Wamu Ataminia, et son equipe n’ont pas de bureaux où travailler et n’ont reçu ni frais d’installation, ni salaire et même pas des frais de fonctionnement.Une situation qui préoccupe énormément la PCA de cet établissement public qui est allée voir le ministre de la Pêche et Élevage, Jean-Pierre Tshimanga Buana, qui l’a reçu en audience le lundi, 08 juillet 2024.

Auprès du ministre de tutelle, Henriette Wamu a fait part des inquiétudes du Comité de gestion de cet établissement public.

« Nous avons été le voir d’abord pour lui présenter les civilités depuis qu’il a été nommée ministre de Pêche et Élevage, le féliciter pour la bonne visibilité depuis son entrée en fonction, et surtout lui faire part des soucis qu’a l’ONPA, depuis la désignation de ses mandataires.
En effet, le 8 juillet 2024 marque l’an un de notre nomination comme mandataires à l’ONPA. Mais malheureusement, nous n’avons pas de rémunérations, pas de bureaux ni frais de fonctionnement. Nous ne savons pas travailler dans ces conditions », a-t-elle déclaré au sortir de l’audience.

Et la Présidente du Conseil d’Administration de l’Office National de la Pêche et Aquaculture a dit avoir été rassurée par le ministre de tutelle, qui a promis de transmettre leurs désidératas auprès de qui de droit pour des solutions idoines.

« Le Ministre de tutelle Jean-Pierre Tshimanga a promis de voir le Chef de l’Etat pour lui faire part de nos préoccupations et en même temps de voir le Ministre du Budget pour décanter la situation que nous traversons », a conclu Henriette Wamu Ataminia.

Il faut rappeler que l’Office National de la Pêche et Élevage est un établissement public ayant une importance capitale dans la sécurité et l’autosuffisance alimentaires en République Démocratique du Congo. Il est chargé notamment d’organiser l’approvisionnement en intrants, matériels et équipements de pêche et d’aquaculture ; organiser la collecte et la distribution des produits de pêche et d’aquaculture à travers le territoire national.

JR MOKOLO