Kinshasa : Le ministre de la justice Constant Mutamba s’implique dans la traque des assassins du Procureur Baudouin Lukodi

Le Ministre d’État, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Constant Mutamba, est descendu à la résidence du Procureur de la République, Baudouin Lukodi Matondo, assassiné la nuit du samedi dernier, dans la commune de la Nsele à Kinshasa.

 

Constant Mutamba s’y est rendu pour présenter, en présentiel, ses condoléances à la famille de l’illustre disparu et rassurer la veuve et les orphelins de la prise en charge des obsèques ainsi que de la poursuite des meurtriers.

 

Le patron de la Justice qui reconnaît les tâche et mission délicates qu’assume un Magistrat congolais, a relevé la question sécuritaire qui doit accompagnée le magistrat dans son métier.

Concernant les dispositions dispositions relatives aux obsèques, le MinEtat de la justice et garde des Sceaux a rassuré.

 

« Sachez que le gouvernement ne vous a pas abandonné. Il doit honorer la mémoire du Procureur de la République décédé. Le gouvernement prends des dispositions pour un enterrement digne afin d’honorer sa mémoire. C’est un héros que nous sommes venus pleurer et honorer comme tel pour que tous magistrats qui travaillent dans des conditions difficiles sachent que le Chef de l’État et le gouvernement de la République sont avec eux pour que plus jamais, pareil crime n’ait lieu », a-t-il fait savoir, avant de demander aux membres de la famille notamment à la veuve de coopérer avec la justice pour traquer les assssins de Baudouin Lukodi Matondo.

 

« Le Procureur de la République chef de parquet, ce n’est pas n’importe qui dans ce pays. Qu’il soit dans son lieu d’affectation ou pas, l’État doit le sécuriser. Pour ton mari qui est décédé, nous allons traquer ses assassins où qu’ils se cachent même dans la toilette pour qu’ils répondent de leurs actes. Nous allons vous demander de coopérer avec la justice pour que les enquêtes qui débutent ce lundi permettent d’appréhender les auteurs de cet assassinat », a dit Me Constant Mutamba avant d’instruire la police de dépêcher quelques éléments de la police afin de sécuriser la résidence du défunt, lieu du crime.

 

Notez que le responsable de la famille présent a remercié le patron de la justice pour sa présence et ses mots de reconforts avant d’appeler le gouvernement à s’occuper de la veuve et des orphelins.

La rédaction