Ministère de l’Environnement : Héritier Mpiana prône la bonne gestion des déchets pour combattre les maladies des mains sales

Le Salon rouge du ministère des Affaires Étrangères, situé dans la commune de la Gombe, a servi de cadre à la tenue, ce vendredi 28 juin 2024, d’une Conférence-débat sur la gestion responsable des déchets ménagers et autres.

Placée sous le thème « Les déchets, un tueur silencieux, cette conférence a été animée par le Professeur Pierre Albert Ngueliele, responsable du Réseau Congolais de Gestion des Déchets (RECOGED), et a connu la participation de Monsieur Héritier Mpiana, Directeur de Cabinet Adjoint de la Ministre d’État en charge de l’environnement et Développement durable, Ève Bazaiba, qui se trouve en mission officielle à l’extérieur du pays.

Dans son intervention, en marge de cette conférence-débat, le DIRCABA Héritier Mpiana qui a insisté sur une gestion responsable des déchets ménagers et autres, pour mettre la population à l’abri des maladies des mains sales comme la malaria et la fièvre typhoïde.

 

« Je voudrais souligner ici que le Chef de l’État, Son Excellence Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a demandé au ministère de l’Environnement et Développement Durable, dirigé par le Ministre d’État, Madame Eve Bazaiba, de faire de l’assainissement son cheval de bataille. Comme vous le savez, toute la démonstration à laquelle nous avons assisté aujourd’hui, vous comprendrez avec moi que les déchets qui nous entourent, les déchets que nous produisons chaque jour constitue un tueur silencieux. Nous avons intérêt à bien le gérer, de manière responsable et aussi durable. Bien gérer les déchets, ça veut dire quoi ? On doit savoir les trier, on doit savoir les transformer, on doit savoir comment faire en sorte que ces déchets ne puissent pas nuire à notre santé. En dehors des déchets ménagers et les déchets plastiques, il y a aussi les déchets industriels qui sont produits par les industriels, les déchets qui sont produits par les hôpitaux et centres de santé, les déchets qui sont produits par les industries brassicoles. Il est donc de la responsabilité de chaque congolaise et de chaque congolais, d’agir de manière responsable afin de savoir comment gérer tous ces déchets, pour qu’ils puissent pas continuer à nous tuer. Car, il y a des milliers des congolais qui meurent tous les jours à cause des maladies des mains sales, à cause de la typhoïde, à cause de la malaria, qui sont causées par un environnement sale, parce que lorsque l’environnement est sale, il y a des moustiques qui causent la malaria et aujourd’hui, il n’y a pas une maladie qui tue comme la malaria dans notre pays. », a-t-il martelé.

 

Et le numéro deux du cabinet de la MinEtat Ève Bazaiba a tenu à féliciter les organisateurs de cette conférence, parce qu’elle a permis « de réveiller l’assistance sur la responsabilité commune de chacun afin de savoir comment on peut gérer et traiter les déchets dans notre pays », a dit Héritier Mpiana, qui a également promis d’aligner le RECOGED parmi les partenaires du ministère de l’Environnement et Développement durable.

 

JR MOKOLO