Financement des infrastructures routières en RDC : les ministères des ITPR et des Finances décident de travailler en synergie

Une commission mixte envisagée entre les ministères des ITP et des Finances pour le financement des infrastructures routières en RDC

Le Ministre des Finances, DOUDOU FWAMBA LIKUNDE, a participé hier jeudi 27 juin 2024 à une réunion au cabinet du Ministre d’État, Ministre des Infrastructures et Travaux Publics (ITP), Alexis GISARO. Cette session a porté sur la présentation du programme quinquennal (2024-2028) de bitumage des routes d’intérêt général et voiries urbaines. Y ont également pris part le ministre délégué de l’Urbanisme et de l’Habitat, le gouverneur de la ville province de Kinshasa, et le directeur général du Bureau Central de Coordination.

Lors de cette réunion, les discussions ont couvert les réseaux routiers nécessitant le bitumage, la réhabilitation des routes en terre, et les travaux de voirie pour Kinshasa et les provinces. Le financement des projets en cours, y compris le programme gouvernemental de lutte contre l’érosion et d’autres infrastructures, a également été revu.

Ce projet ambitieux vise à embellir la RDC, conformément aux aspirations du président de la République, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO. Il souligne l’importance de ces travaux pour relever les défis infrastructurels face à la population.

Doudou FWAMBA LIKUNDE a rappelé que l’augmentation de la connectivité sur tout le territoire national reste un axe prioritaire du Programme d’actions du Gouvernement dans le secteur des infrastructures routières. Une commission mixte sera formée entre les deux ministères pour définir les priorités et identifier les partenaires des projets structurels, envisageant une extension au-delà de cinq ans pour mieux choisir les priorités et garantir la faisabilité du projet.

Au sortir de cette séance de travail, le Ministre des Finances s’exprimé en ce terme :

« Nous avons été invités par Son Excellence, le Ministre d’État, Ministre des Infrastructures et Travaux Publics, pour qu’ensemble nous puissions passer en revue un ambitieux programme de construction de routes dans notre pays.

« Il vous souviendra que le programme d’action du Gouvernement compte parmi ses axes prioritaires l’augmentation de la connectivité de notre territoire national.

Il était question de déterminer ensemble quelles sont les priorités en matière d’infrastructures, comment nous les finançons, et comment nous mettons en place un cadre de collaboration pour soutenir cette initiative et connecter notre pays ; l’ambition est de connecter toutes les provinces de notre pays à travers leurs chefs-lieux.

L’idée est de planifier ces travaux sur une échéance de cinq ans, mais, comme dans toute réflexion, nous pensons que nous pourrions étendre ce délai pour mieux choisir nos priorités. Si vous voyez Monsieur le Gouverneur à côté de moi, ainsi que mon collègue, le ministre de la Ville ( Ministre délégué près du ministre de l’Urbanisme et Habitat en charge de la Politique de la ville), c’est parce que nous cherchons à créer une synergie d’action entre les membres du gouvernement.

 

Il était donc question de passer en revue cet ambitieux programme et l’ensemble des travaux en cours, et de réfléchir à comment nous allons avancer ensemble, main dans la main, devant la vision de Son Excellence, Monsieur le Président de la République, Chef de l’État, Son Excellence Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO »

En conclusion de cette séance de travail, il a été souligné l’importance de créer une synergie d’action entre les membres du Gouvernement pour soutenir cette initiative et connecter efficacement les provinces du pays à travers leurs chefs-lieux.

 

La Rupture