RDC-Supression de F92 : l’archevêque Dodo Kamba soutient la décision du ministre de la justice Constant Mutamba

Le Ministre d’État, Ministre de la justice, son Excellence Constant Mutamba a échangé, ce mercredi 26 juin, dans son cabinet de travail, avec le prophète Dodo Kamba, l’Archevêque suprême de la Communauté unie du Réveil est venu s’acquérir de la décision prise par le Ministre de la justice, ordonnant à toutes les Asbl et confessions religieuses à se procurer des personnalités juridiques, en supprimant simplement le F 92. Le numéro de la  » CUR » se dit satisfait de la décision du Ministre et promet non seulement de l’accompagner, mais aussi de transmettre à tous les pasteurs, membres de sa communauté, en vue de se conformer aux exigences de l’État.

 » Nous sommes venus nous acquérir de la situation que le MINETAT a pris, donc , il nous a reçu au nom de notre confession religieuse, Communauté Unie du Réveil  » CUR », nous avons échangé avec lui et nous lui avons témoigné notre soutien par rapport à cette démarche. Ce qui nous a été toujours donné à réguler notre secteur, chose que nous avons toujours eu du mal parfois à faire par manque d’accompagnement et de détermination de la part de l’autorité qui a cette responsabilité, ( je parle de Ministre de la justice), cette fois-ci que le go est lancé nous ne pouvons qu’apprécier à juste valeur cette démarche. Nous sommes venus par cette voie échanger avec le Ministre et nous allons rapporter déjà le samedi de la semaine prochaine, soit le 06 juillet, avec tous les pasteurs, ministres de Dieu qui sont avec nous dans notre confession au sujet de ces choses, clarifier en même temps. Il y a des choses qui sont très constructives et importantes que nous avons entendu auprès du Ministre, il faudrait qu’il ait une très bonne interprétation des choses, ça dépend aussi de la lecture qu’on fait, l’appréhension de cette pensée que nous prenons comme très positive pour l’avancement de notre pays « , a dit l’archevêque Dodo Kamba.

En outre, le prophète Dodo Kamba a affirmé qu’il n’y a aucune division entre les confessions religieuses en RDC, le seul élément divergent reste l’approche doctrinale. Ainsi, l’archevêque suprême de la  » CUR » figure parmi les responsables des concessions religieuses reçus par le MINETAT de la justice et qui ont accepté d’accompagner la République dans la mise en ordre des confessions religieuses en RDC.