RDC : le Porte-parole de la NPPC, Me Jean-Paul Lesambo, insiste sur le développement de l’agriculture pour combattre la crise alimentaire

L’insécurité alimentaire constitue un véritable problème de santé publique en Rdc. Selon le récent rapport de la FAO, environ un quart de la population congolaise, soit 23,4 millions des personnes, est confronté à un niveau élevé de famine.

Alors, comment expliquer cette situation, d’autant plus que le Congo regorge des millions des terres arables. Me Jean Paul Lesambo, Porte-parole du parti politique « Nouvelle Pensée Politique du Congo (NPPC) met en cause le sous-développement du secteur agricole en RDC.

« Si le Gouvernement de la République avait une bonne politique pour développer l’agriculture et le secteur de la production agrico-alimentaire, la RDC ne serait pas classée parmi les pays où sévit une grande crise alimentaire et où une bonne partie de la population meurt de faim.
Nous, à la Nouvelle Pensée Politique du Congo, nous avons dans notre idéologie mis en exergue l’agriculture, qui englobe l’élevage, la pêche et surtout la production agricole. C’est grâce au développement du secteur agricole qu’on peut faire sortir la population congolaise de cette crise agro-alimentaire. S’il n’y a une bonne politique agricole et un parti politique qui s’en occupe, personne ne le fera », a-t-il indiqué.

Pour ce haut cadre de ce parti de l’opposition politique, la NPPC, la République Démocratique du Congo doit se booster l’agriculture afin de gagner son indépendance économique et son autosuffisance alimentaire, plutôt que de continuer à privilégier le secteur minier qui n’assure pas le bien-être de la population.

« Aujourd’hui, nous nous concentrons sur le secteur minier (l’exploitation du diamant, de l’or,…), et pourtant nous avons au moins plus de 80% de terres arables au Congo.
Pour la Nouvelle Pensée Politique du Congo, nous devons apprendre aux gens à s’autofinancer eux-mêmes, en faisant de l’agriculture, parce qu’aujourd’hui, lorsque vous regardez les pays comme les États-Unis, la Chine ou la Russie, ils ont développé leur agriculture, car le minerais ne produit pas le bonheur pour le peuple mais, c’est par contre l’agriculture qui peut produire au moins le bonheur pour le peuple.
C’est pourquoi nous estimons que pour faire émerger ce pays, nous devons gagner l’indépendance économique. Aujourd’hui , nous avons obtenu une partie de notre indépendance politique d’autant plus que jusqu’à présent les occidentaux continuent à nous coloniser.
Alors, pour qu’on puisse sortir de ce gouffre là, il nous faut aller vers l’indépendance économique. Et cette indépendance économique ne viendra pas d’ailleurs, elle viendra de nous-mêmes. Exploitons nos terres, exploitons tout ce que nous avons comme rivières et autres ! Et, exploitons tout ce que nous avons comme potentialités sur le plan de l’agriculture, sur le plan de l’intelligence, pour que nous puissions au moins gagner cette indépendance économique », a recommandé Me Jean-Paul Lesambo, Porte-parole de la NPPC.

JR MOKOLO