Kinshasa : les encouragements de Jacques Djoli aux enfants de Pakadjuma !

Sur invitation de la Fondation Pakadjuma Résilience, le Rapporteur de l’Assemblée nationale, Jacques Djoli Eseng’Ekeli, s’est rendu, le lundi, 17 juin 2024, dans le bidonville de Pakadjuma, situé dans la commune de Limete, pour assister à l’activité organisée en marge de la célébration de la journée de l’enfant africain. Une journée qui a été célébrée cette année sous le thème : « L’éducation pour tous les enfants en Afrique : l’heure est venue ».

Sur place, le Professeur Jacques Djoli a assisté au concours de dessin organisé par la Fondation Pakadjuma Résilience et auquel ont participé les enfants de ce milieu pauvre et défavorisé de la ville-Province de Kinshasa. Et sur un total de dix participants sélectionnés, trois enfants ont eu le privilège d’être primés par le Rapporteur de la chambre basse du Parlement, qui leur a octroyé des diplômes de mérite. Une façon pour ce grand scientifique et homme d’État d’encourager et de soutenir ces enfants qui constituent l’avenir de la République Démocratique du Congo.

 

« L’avenir de notre pays repose sur les enfants. Nous devons avoir une vision programmatique, parce que si vous voulez détruire un peuple, il suffit simplement de toucher à l’éducation, à la formation, et vous allez avoir un pays marqué par le banditisme et où les prisons seront de plus en plus intéressantes.

Notre devoir, c’est d’encadrer ces enfants, de créer les conditions pour qu’ils puissent bien étudier », a-t-il indiqué à la presse.

 

En outre, le Professeur Jacques Djoli Eseng’Ekeli estime que ces enfants de Pakadjuma doivent être soutenus et encouragés pour qu’ils aillent à l’école et aient la chance d’être formés comme les autres enfants de la RDC.

 

« Nous devons soutenir ces enfants avec les moyens de bord, les kits scolaires et les objets classiques, pour qu’ils puissent être mis dans des conditions à même de faire éclore leurs talents. Parce qu’il y a parmi eux des médecins, des sculpteurs et également, comme eux-mêmes l’ont dit, des futurs députés et ministres. Nous devons donc leur donner de la chance », a-t-il exhorté.

 

Enfin, l’autorité de référence des Bâtisseurs du Congo, Jacques Djoli, s’est félicité du choix porté sur le quartier Pakadjuma pour la célébration de cette journée dédiée à l’enfant africain par la Fondation Pakadjuma Résilience car, selon lui, « ce quartier symbolise à la fois l’image de nos difficultés, les défis que nous avons, mais aussi l’intelligence que nous avons découverte à travers ces enfants ».

Et c’est dans une ambiance chaleureuse et conviviale que s’est déroulée la descente du Rapporteur de l’Assemblée nationale dans ce coin très défavorisé de la capitale de la RDC.

 

JR Mokolo