Tentative de coup d’État : Denis Tshibang exige une enquête minutieuse pour que les auteurs répondent de leurs actes

Après une nuit de réflexion, Denis Tshibang, cet élu national de la province de Lomami n’a pas hésité de condamner avec la dernière énergie cette tentative de coup d’Etat. Selon ce représentant du peuple, la violence ne peut être une voie pour prendre le pouvoir étant donné que la constitution de la République n’autorise pas la prise du pouvoir par les armes.

C’est dans ce contexte que le triple brassard demande qu’une enquête minutieuse soit menée pour bien connaître les contours de cette aventure et pour, il est nécessaire que les responsabilités soient établies afin que les coupables ou traîtres soient punis publiquement pour donner leçon au groupe de Nangaa qui se place dans le camp des adversaires pour tuer ses propres sœurs et frères.

Cet homme d’État n’a pas manqué de saluer la bravoure des forces de l’ordre qui ont pu déjouer le plan des amis de Christian Malanga.

Denis Tshibang fait savoir que le Pays est dans une phrase importante du cycle électoral qui se déroule bien à travers le Pays. Àprès l’élection du Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, le peuple congolais a connu ses élus nationaux et provinciaux ainsi que des communaux suivi de l’élection des gouverneurs et sénateurs. Pour montrer que le pays avance mieux, ce mardi 22 mai, il est prévu, l’élection du bureau définitif de l’Assemblée Nationale.

« Au delà des revendications politiques, le recours à la violence ne peut être une voie pour la paix», a insisté l’homme fort du territoire de Luilu Denis Tshibang.

Voilà pourquoi ce fils de la province de Lomami s’oppose à la démarche empreintée par les assaillants. « Denis Tshibang condamne le coup de force opéré sans succès au Palais de la Nation ».

Au vu de la situation sécuritaire qui prévaut, Denis Tshibang pense qu’il est impératif que des mesures sécuritaires soient prises pour que pareille circonstance ne se reproduise plus jamais.