RDC: « Le contexte actuel exige la révision des centains dispositifs de la constitution », estime Felly Kayembe

La constitution du 18 Février 2006 en vigueur jusqu’à ce jour est l’œuvre des belligérants, a déclaré Felly kayembe.

Pour Le coordonnateur de la Dynamique des Intellectuels Acquis au Changement, le temps étant révolu il impensable que nous gardons la même Constitution aujourd’hui.

Le contexte actuel impose la modification de cette loi fondamentale qui rend lourd le fonctionnement des institutions et par conséquent la marche de nation.

 

Felly kayembe cite entre autre l’article 74 relatif à la nomination du premier ministre. L’article 10 relatif à la double nationalité, le coordonnateur de la dynamique des intellectuels acquis au changement et membre de l’Udps Tshisekedi estime qu’il faut passer du régime semi présidentiel au régime présidentiel pour permettre au chef de l’état de mieux travailler.

 

Au regard des réalités et autres contradictions de certains articles de l’actuelle Constitution, il est urgent de changer la loi fondamentale du 18 Février 2006.

Loin de parler d’une manière de l’actuel président de la république Félix Tshisekedi de se vouloir se maintenir au pouvoir, le changement de la constitution s’impose et le débat de l’opportunité ou pas , est un faux débat, a précisé Felly kayembe.

 

 

Joseph KAMANGA