Kinshasa : le président de la ligue des jeunes de l’UNC vante les mérites de VK au poste du président de l’Assemblée Nationale

Serge Yann Ntombolo

Les dés sont lancés au sein des QG de partis politiques engagés dans la conquête du perchoir de la chambre basse du parlement pour la prochaine législature au remplacement de Christophe Mboso, président du bureau d’âge qui concoure à ce même poste pour sa propre succession.

 

C’est le cas de la jeunesse de l’Union pour la Nation Congolaise, UNC en sigle du docteur Vital Kamerhe ancien vice-premier ministre, ministre de l’économie nationale qui a organisée une journée spéciale en date du 08 avril 2024 dernier dans la salle de spectacle carrefour des jeunes située dans la commune de Kalamu sous la direction de son président national Joël Mongu avec les jeunes de ce parti pour vanter les mérites et atouts de son leader qui constitue également un ticket de l’Union Sacrée à ce poste.

 

Pour Joël Mongu, Vital Kamerhe rempli le critérium possible pour occuper ce prestigieux poste au vu de ses empruntes laissées en 2008 alors président de cette même institution.

 

 » Lorsqu’il a occupé cette fonction, et l’opposition ainsi que la majorité avaient le même temps de parole au perchoir de l’Assemblée Nationale, aucun élu ne s’est donc plaint car il savait équilibrer le débat « , déclare Joël Mongu devant la foule venue assister à ce café spécial dénommé  » Dr Vital Kamerhe un parlementaire qui inspire les jeunes élus « .

 

Après un rappel sombre sur son incarcération liée au fameux procès 100 jours ( ndlr ) ayant blanchi son président national sur les cas présumés du détournement de fonds liés aux 100 premiers jours du premier mandat de Félix Tshisekedi, Joël Mongu a également saisit de l’occasion pour présenter à l’assistance les élus communaux de son parti pour la ville de Kinshasa dont un brevet de mérite a été décerné à ces derniers, question de les encourager dans cette première aventure politique et ainsi, de s’aligner derrière la politique de leur leader Vital Kamerhe qu’il considère comme un modèle pour la jeune génération.

 

C’est sous une ambiance festive que le numéro 1 de l’UNC a clôturé ces assises avec conviction tout en rappelant au respect des textes légaux qui régissent la plateforme union sacrée de la nation et le Pacte pour un Congo Retrouvé PCR que dirige Vital Kamerhe faisant ainsi de ses regroupements une deuxième force politique après l’UDPS en terme d’élus.