Élection des Gouverneurs : Daniel Bumba et Eddy Iyeli, main dans la main, pour gouverner autrement la ville de Kinshasa

Dans quelques semaines, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) va organiser l’élection des gouverneurs et vice-Gouverneurs sur l’ensemble du territoire national. D’ores et déjà, des nombreux candidats se sont fait enregistrer pour prendre part à cette compétition électorale devant doter les 26 provinces de la RDC des nouveaux gouvernements provinciaux appelés à remplacer ceux qui sont issus de la dernière législature.

Et pour la ville-Province de Kinshasa, c’est le ticket officiel de l’Union Sacrée, composé de Daniel Bumba et Eddy Iyeli, qui a les faveurs des pronostics pour présider aux destinées de la capitale de la République Démocratique du Congo.

En effet, selon des nombreux observateurs, ces deux sociétaires de l’UDPS et du MLC ont des nombreux atouts pour gérer en bons pères de famille la ville de Kinshasa et gouverner autrement cette mégapole de plusieurs millions d’habitants, qui fait face à des multiples problèmes comme le manque d’eau et d’électricité, l’insécurité provoqué notamment par des jeunes délinquants « Kulunas », les embouteillages monstres qui perturbent la circulation des personnes et de leurs biens, l’insalubrité, etc. Pour vous en convaincre, Daniel Bumba Lubaki et Eddy Iyeli Molangi sont non seulement des élus du peuple mais également des responsables et gestionnaires d’entreprises qui emploient des nombreux kinois. Ils pourront donc mettre à profit leur expérience managériale pour imprimer une nouvelle gouvernance dans la ville-Province de Kinshasa. Ayant déjà une assise sociale, à travers notamment leurs activités commerciales florissantes, le futur Gouverneur de Kinshasa et son adjoint vont sûrement servir l’intérêt général et ne vont pas se servir dans les caisses de l’État, comme certains animateurs d’institutions publiques.

 

Et pour réussir leur mandat à la tête du prochain Exécutif provincial de Kinshasa, beaucoup, au sein de leur entourage, saluent la bonne collaboration qui existe déjà entre Daniel Bumba et Eddy Iyeli, deux personnalités très humbles et toujours à l’écoute des autres.

Et pour faire face aux nombreux défis qui les attendent, une fois aux commandes de la capitale congolaise, le ticket gagnant de l’Union Sacrée dispose déjà d’un programme de gouvernance que le candidat gouverneur, Daniel Bumba Lubaki avait rendu public il y a quelques temps. Endossé par le candidat vice-Gouverneur Eddy Iyeli Molangi, ce programme d’action, chiffré à 20 milliards de dollars américains sur 5 ans, se décline en 7 axes prioritaires, dont l’erection d’une nouvelle ville de Kinshasa, la numérisation et digitalisation des procédés de gestion de la ville, la salubrité, la sécurité, le développement des infrastructures, la mise en place d’un fond social, etc.

A contrario, beaucoup de candidats Gouverneur et vice-Gouverneurs,qui font beaucoup de bruit dans les médias et qui s’en prennent même au ticket gagnant de la famille politique du Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, ne disposent même pas d’un programme de gouvernance cohérent comme celui de Daniel Bumba et son colistier, Eddy Iyeli.

La balle se trouve donc dans le camp des députés provinciaux de Kinshasa, qui sont appelés à voter utile et à ne pas se laisser corrompre par des candidats, qui viennent avec des billets pour acheter leur conscience et une fois à la tête de la capitale, ils vont se servir sur le dos de la population.

 

Jean Romance Mokolo