Kasaï central/dérapage médiatique : le CSAC appelé de sanctionner les émissions non objectives

Par Érick djouma Chauria

Consterné par la persistance de plusieurs dérapages dans la presse au Kasaï central 5 jours après la tenue de l’Assemblée générale élective par UNPC Kasaï central, le collectif des journalistes engagés pour l’émergence de la presse de la Province du Kasaï central invite le conseil supérieur de l’audiovisuel et communication CSAC de procéder au recadrage des présentateurs des émissions non objectives au Kasaï central.

 

Cette interpellation ressort dans leur déclaration officielle rendue publique le 21 février 2024 dévant différents journalistes de la ville de kananga.

 

Dans cette déclaration on y retrouve plusieurs recommandation pour mettre fin à ces dérapages dans la profession du journalisme entre autres :

 

demander aux autorités et acteurs d’arrêter l’instrumentalisation des professionnels des médias pour leurs intérêts égoïstes, solliciter des sanctions très sévères à l’endroit des journalistes qui utilisent abusivement et ternissent l’image de la corporation, mise en application par UNPC Kasaï central les recommandations de la dernière AGE dans un bref délai et redynamiser le comité de discipline.

 

Dans cette même déclaration ce Collectif des journalistes membre de UNPC demande la sincérité, honnêteté, neutralité dans le traitement des informations par les professionnels des médias.