Manifestations contre les ambassades : « la violence n’est pas la réponse qu’il faut réserver », Patrick Muyaya

Le Ministre de la Communication et Médias, et Porte-Parole du Gouvernement, Patrick MUYAYA KATEMBWE et le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières, Peter KAZADI KANKONDE ont co-animé le mardi 13 février 2024 dans la salle de presse de la RTNC1, un briefing presse autour du thème : « Mesures sécuritaires prises face aux actes de violences contre les diplomates étrangers, le personnel de la MONUSCO ainsi que leurs biens ».

 

Dans son mot introductif, Peter Kazadi est revenu sur le communiqué du gouvernement congolais qui a condamné ces actes barbares, rappelant tout de même le droit de manifester ses opinions dans le respect des lois de la République.

 

« Rien ne donne pouvoir à quelqu’un dès lorsqu’il est frustré, quelque soit la motivation, de s’attaquer à d’autres personnes, à casser leurs biens et surtout à s’attaquer aux installations diplomatiques qui sont protégées par le droit international. Et nous avons mis en garde que les contrevenants doivent être poursuivis, recherchés. Les auteurs de ces crimes sont entrain d’être recherchés par la police nationale et tous les services de sécurité », a souligné le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières.

 

Faisant un constant désolant des manifestants qui ont troublé la quiétude dans la ville de Kinshasa avec des dégâts matériels et des pneus brûlés, Peter Kazadi a fait savoir que des mesures ont été prises pour faire face à ces violences.

 

« Nous avons à cette occasion, réuni de nouveauté la communauté de renseignements et pris quelques mesures dont celle interdisant l’accès des moto-taxis à la commune de la Gombe. En deuxième lieu, nous avons aussi interdit tout attroupement de plus de 5 personnes à Gombe, l’interdiction des vendeurs ambulants ainsi que les sans-abris qu’on appelle « Shegués ». Et nous avons décidé du renforcement de la présence policière dans les carrefours jugés sensibles. Mais aussi il y aura des patrouilles diurnes pour veiller à ce que ces mesures soient respectées par tous », a-t-il annoncé.

 

Peter Kazadi a en outre appelé les congolais au calme et à la discipline en unissant leurs forces autour du Commandant suprême des Forces armées de la Police nationale congolaise et de rappeler une autre forme de guerre médiatique imposée par le Rwanda à la RDC.

 

Prenant la parole à son tour, Patrick Muyaya a étayé les propos de Peter Kazadi condamnant des actes de barbarie et saluant les mesures nouvellement prises contre ces violences.

 

  • « Nous comprenons donc la frustration et la colère des compatriotes mais la violence n’est pas la réponse qu’il faut réserver », a-t-il dit.

 

La rupture