Kongo-Central : Sama Lukonde dépêche une délégation gouvernementale à Kimpese après altercation entre civils et policiers

Par Thierry Kasongo Muyumba

Après un affrontement entre la police et la population à Kimpese, le Premier Ministre Jean Michel Sama Lukonde dépêche une délégation mixte composée du Vice-Ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières, le Ministre de droits humains et le Vice-Ministre de la justice.

 

Cette délégation a effectué ce jeudi 1 février 2024 une descente à Kimpese pour s’enquérir de la situation sécuritaire qui prévaut dans cette partie de la République Démocratique du Congo. À la tête de cette délégation, le ministre Fabrice Puela.

 

À en croire un membre de la délégation qui s’est confié à notre rédaction, cette descente des membres du gouvernement à Kimpese est motivée par les violences enregistrées lors des dernières confrontations entre la population et les éléments de la police nationale congolaise.

 

Le Vice Ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières Professeur Docteur Jean Claude Molipe Mandongo est sur place pour restaurer la paix. Son collègue Vice-Ministre de la justice et garde sceaux Mambu Lau va s’impliquer pour que justice soit faite.

 

C’est vers 21h15 que cette délégation gouvernementale a foulé le sol de Kimpese. Elle fut reçue par le Gouverneur du Kongo Central, son Éxcellence Dr Guy Bandu avec qui, les trois ministres ont partagé cette situation qui a fait 7 morts et plus de 19 blessés.

 

Une occasion pour les deux parties d’échanger l’objectif de cette mission sur la terre du prophète Kimbangu.

 

À cet effet, le numéro 1 de cette province a sollicité, une réunion élargie à toutes les parties prenantes pour une représentativité des couches de la population de Kimpese. Cela permettra de résoudre efficacement les conflits, et mettre la population en confiance face à la police nationale congolaise appelée à sécuriser et protéger la population et leurs biens.

 

Retenons qu’une réunion sécuritaire est prévue demain vendredi 2 février 2024 afin de peaufiner des stratégies pour mettre un terme aux conflits.