Processus électoral : « l’incivisme de certains lors des élections, la CENI prévoit des sanctions » (Patrick Muyaya)

Le Ministre de la Communication et Médias, Porte-parole du Gouvernement, Patrick MUYAYA KATEMBWE a animé ce mardi 2 janvier 2024 en direct de la RTNC1, un briefing presse spécial autour du « Succès du Processus électoral : apport du Gouvernement et perspectives ».

Patrick Muyaya a d’entrée de jeu revenu sur le communiqué de presse du gouvernement congolais diffusé le lundi 1er janvier 2024 et qui a félicité le Chef de l’État Félix Tshisekedi après sa brillante réélection, salué la publication dans le délai convenu à la Commission électorale nationale indépendante qui, malgré les énormes defis et les différents challenges a relevé le pari de la tenue des élections libres, démocratiques, transparentes, inclusives et apaisées et dans le délai constitutionnel et félicité le peuple congolais pour sa participation au processus électoral et sa maturité en ayant choisi librement son Président de la République.

« Nous avons eu des élections sans tension, il n’y a pas eu de coupure d’Internet, il n’y a pas eu de stress, de résidences surveillées et autres habitudes du passé parce que le narratif est entrain de changer », a souligné Patrick Muyaya.

Notant, comme l’ensemble du gouvernement d’ailleurs avec satisfaction la flexibilité de la Commission électorale nationale indépendante à traiter tous les cas litigieux qui ont fait l’objet de dénonciation durant le processus en cours, le Ministre de la Communication et Médias a dans la foulée, encouragé les différents candidats lésés à recourir aux voies légales pour toutes contestations éventuelles de résultats.

En attendant la publication des résultats définitifs par la CENI, Patrick Muyaya se réjouit d’un processus électoral différent des précédents avec une histoire toute ecrite. Une consolidation de la marche vers la démocratie.

« Le processus électorale de 2023 est très différent des processus précédents. Lorsque vous regardez des efforts qui ont été mis en terme de transparence, je vous parle parce que moi-même je suis co-rédacteur de la loi électorale, la manière dont la CENI a communiqué les résultats de la présidentielle, nous espérons sur le site comme cela a été dit, ils publieront les résultats bureau de vote par bureau de vote pour nous permettre de répondre à ce besoin de transparence », a-t-il dit.

Un processus qui fera date même si le Porte-Parole du Gouvernement a cependant reconnu quelques difficultés.

« Évidemment, on ne peut pas relever le fait qu’il y a eu des difficultés notamment d’ordre logistique, du fait qu’il y a eu des problèmes dans certains coins du pays dus à l’incivisme de certains. C’est pour ça qu’on espère que la CENI pourra à son tour sanctionner. »