Candidate aux législatives nationale et provinciale : Henriette Wamu démarre sa campagne électorale auprès des mamans vendeuses de pains UPAK

Après avoir accompagnée le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, dans sa tournée électorale dans la province du Kongo central, la candidate députée numéros 119 à la Funa et 20 à Kalamu, Henriette Wamu Atamina a débuté sa campagne électorale, le vendredi 01 décembre 2023, en se rendant d’abord auprès des mamans vendeuses de pain de l’UPAk, basées au croisement des avenues Kasa-Vubu et Saio, dans la commune de Ngiri-Ngiri.

Sur place, l’Honorable Henriette Wamu a eu droit à un accueil plus que chaleureux de la part de ses sœurs et mamans vendeuses de pains.

Dans son mot de circonstance, la candidate numéro 119 pour la députation nationale à la Funa et numéro 20 pour le scrutin provincial dans la commune de Kalamu a d’abord encouragé ces femmes commerçantes à persévérer dans leur activité commerciale, qui leur permet de prendre en charge leurs familles respectives.

Ensuite Henriette Wamu les a invitées à lui apporter son soutien en votant massivement pour elle.

« Vous faites un travail noble. Je vous exhorte à ne pas vous décourager.

Savez-vous que, chaque matin, je manges les pains que vous vendez ici. Non seulement vous nourrissez vos familles mais également toute la population kinoise.

En tant que femmes, nous sommes appelées à nous battre. Parce que, à une certaine époque, ce sont les hommes qui prenaient en charge les familles, aujourd’hui, ce sont les mamans qui prennent en charge les familles. Vous êtes obligées de vous réveiller chaque matin pour aller chercher les pains pour la vente, afin de nourrir et faire étudier vos enfants.

 

Beaucoup de gens qui me connaissent savent comment je me bats face aux hommes au niveau du Parlement. Mais mon regret est qu’il n’y a pas beaucoup de femmes au Parlement. Tout ça parce vous, les femmes, vous ne voulez pas soutenir les femmes. Pourquoi cela ?

Moi, une femme comme vous, je suis debout et je sollicite votre soutien pour les prochaines élections. Je suis candidate numéro 119 députée nationale pour la circonscription électorale de la Funa. Je vous demande une fois de plus de me soutenir, parce que j’ai toujours été avec vous et je me soucis quotidiennement de vous.

Je suis votre sœur, votre maman et votre fille. Je dirige une fondation qui porte mon nom, la Fondation Henriette Wamu qui réalise des projets importants pour bien de la population.

En effet, la Fondation Henriette Wamu a notamment réhabilité des écoles pour que nos enfants étudient dans des bonnes conditions, elle a réalisé des forages d’eau en faveur des habitants des quartiers où l’accès à l’eau potable n’existe pas ; elle a également construit des latrines dans certaines écoles au bénéfice de nos enfants. Nous assistons également certains de nos compatriotes qui sont en difficultés », a-t-elle dit.

Et, Henriette wamu n’a pas fait ce placement les mains vides. Dans sa gibecière, des bassins et autres biens, qui ont été remis à ces femmes qui s’adonnent aux activités génératrices de revenus. Ces dernières ont apprécié à sa juste valeur ce geste de générosité de celle qui porte leurs voix au Parlement, pour l’amélioration de leurs conditions sociales. Aussi, ces femmes vendeuses des pains UPAK ont promis de renouveler leur confiance à Henriette Wamu, en votant pour elle massivement, pour qu’elle puisse continuer ses œuvres de charité, qui ne sont plus à démontrer.

 

Après avoir échangé avec les femmes vendeuses des pains, la candidate numéros 119 à la Funa et 20 à Kalamu et son équipe de campagne se sont rendus dans la commune de Bandalungwa où Henriette Wamu a conféré avec les femmes membres de l’association « Apesa atala te ».

A cette occasion, Henriette Wamu a rappelé aux femmes de cette structure ce qu’elle a pu réaliser pendant les trois mandatures dans le cadre de la Fondation qui porte son nom, dans le domaine de l’éducation, des infrastructures, de l’amélioration de déserte en eau potable et tant d’autres. C’est pour cela quelle a demandé à ces femmes de voter massivement pour elle, afin d’achever des projets qui sont encore en chantier.

 

Et partout ou elle est passée, Henriette Wamu, sociétaire de l’Union Sacrée pour la Nation, a demandé à ses interlocuteurs de choisir le candidat numéro 20 à la présidentielle, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, candidat à sa propre succession et qui a toujours mis l’homme au centre de ses actions.

 

JR MOKOLO