RDC-Sénat : Le Sénateur Rolly Lelo Nzazi donne des stratégies de croissance des recettes publiques et martelé sur la nécessité de transformer les matières premières sur le plan local

Prenant la parole devant le perchoir du Sénat, ce vendredi 09 novembre, devant le ministre des finances, le Sénateur Rolly Lelo Nzazi a insisté non seulement sur la traçabilité des ressources générées par les régies financières de la RDC, mais aussi sur la nécessité pour la République démocratique du Congo à valoriser ses énergies électriques produites sur le plan national, notamment par la SNEL. Selon lui, cette dernière option permettra à la RDC de transformer ses matières premières sur plan local, conformément au code minier du pays et celà permettra de lutter contre l’exode rural.

 » Chaque année, nous sommes obligés de revenir sur ce budget là, par ce que qu’il y a des déficits, en terme des recettes.Je pensais que cette fois ici, le ministère devrais d’amener avec un projet qui tient compte des éléments susceptibles de combler ces genres des déficits des recettes publiques, malheureusement, nous avons constaté quelque part la rupture ou le dysfonctionnement de l’investissement. Peut-être l’augmentation des recettes……

Et d’ajouter :
 » Je voudrais parler aussi de l’énergie. Le code minier exige à ce que la transformation nos matières premières soit faite d’une manière locale. Cela va lutter contre l’exode rural. Nous devons réfléchir comment capitaliser et capter cette nécessité de la transformation de nos minerais à l’intérieur du pays, par ce que ce sont des capitaux qui échappent au pays, alors que nous avons la SNEL avec des potentiels, notre société nationale d’Inga a des capacités, avec la barrière de Katende, nous pouvons produire et fournir au peuple de l’énergie nécessaire, qui va apporter des changements à notre économie « , a martelé l’élu des élus.

Dans son intervention, le Sénateur Rolly Lelo Nzazi a également manifesté son inquiétude sur la construction et la gestion de port en eaux profondes de Banana, qui selon lui, ce vaste projet, s’il est pris au sérieux et respecter les normes qu’il faut, permettra à la République Démocratique du Congo d’accroître ses recettes et lui permettre à répondre aux attentes de la population.

 

La rédaction