Kinshasa : les femmes appelées à s’approprier les compétences scientifiques de l’IFASIC 

 

Par Nénette Fwamba

 

Dans une conférence organisée par le comité estudiantin de l’Institut Facultaire des Sciences de l’information et de la communication IFASCIC en sigle, les étudiantes ont été appelées à l’appropriation des compétences scientifiques par les femmes pour impacter positivement la communauté, une recommandation faite ce lundi à Kinshasa.

 

 » Les femmes scientifiques sont appelées à bien assimiler et s’appropriér les compétences lors de leurs passages à l’Université car elles doivent les démonter dans la vie professionnelle. Vu que la démographie de cet Institut est dominé dans la majorité par les filles qui occupent 3/5 ème des gens qui fréquentent « , a déclaré dans son allocution, le Secrétaire général Académique, le Professeur Arthur Yenga.

 

Dans son intervention, un député national a exhorté les étudiants à se focaliser sur leurs études car il y a un temps pour toute chose. Avant de leurs encourager à aimer la lecture et s’auto informer et former pour être en mesure de se défendre devant les opportunités.

 

<< L’importance de cette activité nous a pousser à venir motivé, encourager et inspiré ces jeunes femmes qui sont à l’Institut facultaire des Sciences de l’information et de la Communication qu’elles se prennent en charge et opèrent un bon choix dans la vie professionnelle car vivre c’est un choix>>, a renchérit dans son intervention, le député national Albert Kayumba.

Et, d’ajouter qu’il y a également des opportunités d’emplois dans le monde scientifique que peu des femmes hésitent d’en faire carrière.Elles doivent se sentir aussi valoriser dans la science en République démocratique du Congo comme celles-là qui sont dans la politique et les métiers. Elles sont appelées à impactées, innovées et entreprendre pour leurs développement scientifiques, techniques et integral.

 

De son côté, l’ambassadeur de la jeunesse pour la paix aux Systèmes des Nations-Unies, Zacharie Mikobi, Il a exposé sur l’implication de la femme dans le domaine de la technologie et de la science.

 

Il a échangé ensemble avec l’assistance, il a dévoilé quels sont les failles de la femme et ce que pourraient faire les hommes pour accompagner les femmes. Il a conscientiser les femmes de se focaliser plus sur leurs devenir.

Cette sensibilisation permettra aux étudiantes d’éviter les erreurs d’avant dans ce domaine.

Avant de souligné que sa structure reste disposée à favoriser et accompagner les jeunes congolais dans l’insertion professionnelle.

 

Il sied de noter que cette conférence a été animée sous le thème :  » l’impact des femmes dans la Science, la technologie et l’innovation : défis et perspectives «