Mont-Amba : Me Fabrice Pelende met en garde la population contre des candidats prédateurs, sans vision, qui viennent avec des cadeaux et l’argent pour acheter ses voix

En attendant le début de la campagne électorale, qui va démarrer dans quelques semaines, Me Fabrice Pelende, cadre du MLC et candidat député national dans la circonscription électorale de Mont-Amba, mène actuellement une campagne d’éducation civique auprès de la population de ce coin de la capitale. Dans son message à ses compatriotes, via les médias, il encourage la population à voter utile, à choisir des candidats qui ont une vision pour le développement du pays et non pour les candidats qui viennent avec des cadeaux et des billets de banque pour acheter leur conscience.

 

« Aux habitants de Mont-Amba, je leur rappelle toujours que leurs voix ne sont pas des marchandises à vendre aux candidats les plus offrants. Je les invite à dire non aux candidats qui pensent qu’il suffit d’amener des dons, des polos, de l’argent, pour corrompre les électeurs et gagner les élections.

La campagne de conscientisation que je mène actuellement vise à amener notre population à devenir un électorat réfléchi. Celui qui vient vous offrir un polo ou de l’argent, en échange de votre vote, il faut lui demander : quel est ton programme ?

D’autant plus qu’Il y a peu de candidats députés qui viennent avec un discours accompagné d’une vision claire.

Beaucoup de candidats députés se contentent, lors de leurs descentes sur terrain, de distribuer de l’argent à la population. Bien sûr qu’on ne peut pas refuser l’argent, mais la population doit comprendre qu’une telle personne est venue pour lui imposer une dette morale », a-t-il expliqué.

 

Et, contrairement à d’autres candidats, qui ne s’intéressent à la population qu’à la veille des élections, le candidat député national du MLC révèle qu’il a été en contact régulier avec sa base de Mont-Amba et qu’il connait par cœur tous les problèmes dont fait face la population de ce coin de la capitale.

 

« C’est depuis longtemps que nous réalisons des actions de terrain à Mont-Amba. Nous avons effectué plusieurs descentes à Kisenso, à Matete et ailleurs. Et, la population de ce coin de la capitale a déjà une idée sur notre vision et sur ce que nous avons déjà fait en sa faveur. Nous avons donc eu le temps d’entretenir notre électorat. Nous avons déjà un électorat sûr à Mont-Amba », a martelé Me Fabrice Pelende.

 

Et ce haut cadre du Mouvement de Liberation du Congo n’a pas manqué de rappeler la vision du parti cher au Chairman Jean-Pierre Bemba Gombo, qui consiste à libérer la République Démocratique du Congo. Une vision qu’il explique à la population, partout où il passe et qu’il entend mettre en œuvre, une fois élu comme Représentant du peuple de Mont-Amba à l’Assemblée nationale.

 

« Je dois rappeler que ce pays est le bien le plus cher que Dieu nous a donné. Nous y vivons librement et aucun congolais ne peut être mieux ailleurs qu’en RDC.

Nous avons un pays très riche et nous ne profitons pas vraiment de ses richesses. Nous, au MLC, nous luttons pour que le peuple congolais puisse vivre en paix et puisse jouir des richesses de son pays.

Notre génération, nous avons la mission d’apporter la sûreté à notre population.

Ce qui est important, c’est de doter la RDC des institutions de qualité, dirigées par des animateurs issus réellement de la volonté du peuple, à travers les élections, et qui ont une vision claire et des idéaux pour un changement total en RDC », a-t-il indiqué.

 

Et Me Fabrice Pelende de rappeler les missions d’un élu du peuple, qui consiste à voter les lois et à veiller à la bonne gestion du pays par l’exécutif.

 

« Le rôle d’un député, c’est de légiférer, de voter des lois pour réglementer la vie en société, afin de faire progresser le pays.

Nous nous sommes porté candidat à la députation nationale dans la circonscription électorale de Mont-Amba, pour que, une fois élue par la population, nous puissions contribuer au changement de gouvernance dans notre pays.

D’ailleurs, le peuple de Mont-Amba sait très bien que Me Fabrice Pelende se bat toujours pour l’intérêt général et pour bien-être de la communauté. C’est pourquoi, partout où je passe, on m’appelle *le Porte-parole du peuple*. Tout simplement, parce que je dis toujours tout haut ce que les autres disent tout bas et j’apporte toujours des solutions aux problèmes dont fait face ma base », a dit avec conviction Me Fabrice Pelende.

 

Enfin, le Porte-parole de Mont-Amba a exhorté les filles et fils de cette partie de la capitale à conjuguer leurs efforts, en votant utile, « pour quitter les institutions subies et faire émerger des institutions voulues. Et pour y arriver, Me Fabrice les a mis en garde contre « les prédateurs et les loups à la peau d’agneau, qui viennent avec des paroles mielleuse pour les séduire, et une fois élus, ils montrent leur vraie nature ».

 

JR MOKOLO