Célébration du 23ème anniversaire de la Résolution 1325 en RDC: Mireille Masangu salue les avancées enregistrées depuis l’avènement du Président Félix Tshisekedi

Le Ministère du Genre, Famille et Enfant en collaboration avec ONU FEMME, ont organisé ce mardi 31 octobre, à Béatrice Hôtel, le 23 ème anniversaire de la résolution 1325, conseil de sécurité des nations-unies concernant le droit des femmes, la paix et la sécurité en République Démocratique du Congo. En sa qualité de ministre du Genre, Famille et Enfant, son Excellence Mireille Masangu Bibi Muloko a présenté l’état des lieux de cette résolution des nations unies et a confirmé l’engagement du gouvernement congolais dans la protection des femmes.

 » Avant toute chose, je voudrais rendre les hommages les plus deferends à Monsieur le Président de la République, chef de l’État , son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, pour son engagement à rétablir l’autorité de l’État sur l’ensemble du territoire national et à restaurer la paix de manière pacifique, avec la participation des hommes et des femmes. Je voudrais également exprimer ma gratitude à l’endroit de Monsieur le Premier ministre, chef du gouvernement son Excellence Jean Michel SAMA LUKONDE, pour son implication dans la matérialisation de la vision pacifiste du chef de l’État. Dans le cadre de post conflit la résolution 1325 du conseil de sécurité des nations-unies sur les femmes, la paix et la sécurité a été d’une grande importance pour la République Démocratique du Congo, par ce qu’elle a permis aux femmes d’intégrer le processus de la résolution pacifique des conflits, de la participation aux instances de prise des décisions dans le cadre de la consolidation de la paix. A ce titre , elle est un outil puissant de plaidoyer, raison pour laquelle, le gouvernement de la République en a fait une de ces priorités, en ce qui concerne le rôle important que les femmes doivent jouer, dans la prévention de règlement des conflits, la consolidation de la paix, ainsi que dans la reconstruction post conflit. C’est ici l’occasion pour moi de demander à toute l’assistance de se lever, pour observer une minute de silence, en mémoire de toutes les femmes qui sont tombées lâchement dans les zones en conflit », a dit la patronne du Genre, République Démocratique du Congo. Et de continuer :

 » Aujourd’hui nous célébrons le 23 ème anniversaire de la résolution 1325 adoptée le 31 octobre 2000 par le conseil de sécurité des nations-unies. Un tel événement nous impose de faire l’état des lieux des avancées, les faiblesses et les perspectives par rapport à la mise en œuvre de la résolution 1325, en République Démocratique du Congo. Pour être très précise je voudrais vous présenter à titre illustratif les avancées enregistrées conformément au plan d’action national, de la mise en œuvre de cette résolution. Il s’agit notamment sur le plan de la participation, avec l’avènement de l’actuel président de la République, son excellence Monsieur Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, au sommet de l’État. Le taux de participation des femmes aux postes de gouvernement est passé de 15% à 28%, avec les postes importants au sein du gouvernement « , a ajouté son Excellence Mireille Masangu Bibi Muloko.

La résolution 1325, est une résolution onusienne, adoptée à l’unanimité le 31 octobre 2000 par le Conseil de sécurité des Nations unies dans sa 4213e séance, qui concerne le droit des femmes, la paix et la sécurité. Elle se situe dans la continuité des résolutions 1261, 1296 et 1314 qui ont fait l’objet d’un rappel durant la séance et aborde le thème de la condition féminine durant le rapatriement et le déplacement de populations, ainsi que celui de la rééducation et de la réinsertion des femmes et jeunes filles consécutives à un conflit armé.

*Cellule de Communication GEFAE*