Mines : Congo Gold dénonce le climat des affaires

 

C’est une désolation, de voir le projet d’installation d’une raffinerie de l’or être bloqué à Bukavu, dans la province du Sud Kivu, a déclaré Dieudonné Kasembo , directeur général de la société Congo Gold.

 

A en croire, cet opérateur économique et l’un des associés de cette usine , il est inconcevable qu’un projet salutaire pour le pays soit bloqué par certaines autorités qui créent de la confusion, ce qui favorise pas un bon climat d’investissement et ce qui ne permet pas la concrétisation de la vision du chef de l’État, Félix Tshisekedi celle de faire des millionnaires congolais. A indiqué Dieudonné Kasembo, qui en appel à l’implication du chef de l’État. Ce projet qui a commencé il y a 4 avec un coût global évalué à 15millions de dollars américains est prêt à ce jour pour démarrer ses activités initialement prévues le 26 juillet de cette année,nous avons surpris à travers les réseaux sociaux de la lettre de madame, le ministre des Mines que Congo Gold, n’aurais pas respectée les conditions, notamment l’élaboration du cahier des charges. Faux rétorque Dieudonné Kasembo qui estime que la société Congo Gold n’a pas une licence d’exploitation.

 

Associé à Karim Somji, l’un des associés, Dieudonné Kasembo a 40 ans d’expériences dans les monde des affaires, il directeur général de Gecotrans, de Vivi palace hôtel , il est entrain de finaliser aussi un grand projet de Mavuma de transformation du sable asphaltique, avec un financement de 2,6 millions de dollars américains.

 

Aujourd’hui, avec le projet de Congo Gold l’or brut congolais sera raffiné au pays, avec avantage des creuseurs artisanaux, coopératives. Nous attendons que le gouvernement nous répond dans un bref délai. Congo Gold n’a pas peur d’une quelconque concurrence, a conclut Dieudonné Kasembo.

 

Joseph KAMANGA