Participation des femmes dans le processus électoral : Bintou Keita se confie à Mireille Masangu Bibi Muloko

 

La Ministre du Genre, Famille et Enfant, son Excellence Mireille Masangu Bibi Muloko a reçu en audience, ce mardi 29 août, dans la soirée, dans son cabinet de travail, Madame Bintou Keita, Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations-Unies et Cheffe de la MONUSCO. Leurs échanges ont tourné autour de plusieurs questions liées à l’implication de la femme candidate au processus électoral encours, la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC et surtout des stratégies à mettre en place, pour renforcer la collaboration entre d’une part la MONUSCO et le ministère du Genre, en matière de la promotion de la femme. Satisfaite par cette rencontre, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations-Unies, Bintou Keita s’est confiée à la presse.

« Un approfondissement de notre travail commun, puisque j’ai rencontré Madame le ministre à l’extérieur, quand nous étions en mai à Luanda, en Angola, pour des activités qui étaient liées à la présence des femmes dans le domaine de paix, sécurité et de démocratie, surtout nous avons échangé sur la situation en RDC et nous avons approché plusieurs sujets dont les élections, l’accompagnement des femmes candidates dans le processus électoral. Nous avons aussi abordé la question de la lutte contre les violences sexuelles et les violences basées sur le genre. Nous avons également approché tout ce qui concerne les dynamiques à l’Est du pays et comment on peut travailler ensemble pas seulement avec la MONUSCO mais avec les agances fonds et programmes pour accompagner la nouvelle génération du plan d’action 13-25, Femme, Paix et Sécurité et nous avons aussi discuté tous les aspects de comment , pendant le temps qui reste à la Monusco de mieux accompagner tout le travail que fait le ministère », a dit à la presse Bintou Keita, qui a éprouvé le sentiment d’être reçue encore dans l’avenir.

 

Pour sa part, la patronne du Genre, Mireille Masangu Bibi Muloko a également salué cette rencontre et se dit donc prête à travailler non seulement avec les agences de système des nations unies en RDC, mais aussi avec tous les partenaires nationaux et internationaux, dans le but d’accompagnement le combat de la femme en RDC et de garantir son autonomisation économique.