RDC : Lancement de la session de renforcement des capacités des femmes candidates aux élections de 2023 par la ministre Mireille Masangu Bibi Muloko

 

La Ministre du Genre, Famille et Enfant, son Excellence Mireille Masangu Bibi Muloko a participé alternativement à deux activités sur la promotion de la femme, ce lundi 28 août, En premier lieu, la patronne du Genre a présidé la cérémonie de la session de renforcement de capacité des femmes candidates aux élections de 2023, placée sous le thème  » Participation politique des femmes aux enjeux et systèmes électoraux », en perspective des élections qui se profilent à l’horizon, c’était dans la salle polyvalente de l’immeuble Reine de la paix, initiée par les fonds pour les femmes congolaises avec l’appui technique et financier de Friedrich Ebert Stifung à l’intention des femmes candidates à la députation nationale, en présence des femmes leaders de la société civile et les partenaires internationaux. Prenant la parole, son Excellence Mireille Masangu Bibi Muloko a de prime abord lancé ses travaux et a invité les femmes candidates.

 

« J’aurais bien voulu y participer en tant que femme politique et candidate, pour bénéficier au même titre que mes collègues présentes ici, de ce renforcement des capacités, malheureusement les charges d’Etat ne me le permettent pas. Je voudrais de prime abord louer cette initiative qui arrive à point nommé, juste au moment où le train des élections est en marche et que les États majors des partis et regroupements politiques sont en train d’affûter les armes pour le challenge électoral de décembre 2023. Par ailleurs, je tiens à faire observer qu’au delà de la volonté politique manifeste du président de la République et chef de l’État, qui je rendent les hommages les plus différents, pour avoir augmenté le taux de participation des femmes au niveau du gouvernement Sama2, soit à 28 %, en plus des réformes électorales majeures relatives relatives à la suppression de quotient électoral, pour les partis politiques qui auront alignés au moins 50% des femmes et la suppression de l’indice renforçant la discrimination de la femme à l’égard de la femme et des personnes vivant avec handicap. Le défi de la participation politique des femmes Congolaises est toujours énorme et celles-ci doivent leur combat tant à l’intérieur et à l’extérieur de leurs partis politiques respectifs », a exhorté la patronne du Genre à ces élections. Cependant, son Excellence Mireille Masangu Bibi Muloko attends les recommandations de ces assises, en vue leur application.

 

En second lieu, la Ministre du Genre, Famille et Enfant a participé au forum groupe international  » Coach enseigne », Femmes spéciales, le rendez vous annuel des femmes professionnelles, leaders et managers d’Afrique et de la Diaspora, sous le thème,  » Construire les femmes aux profils qui répondent aux attentes de l’humanité. Tenu à l’INRB, pour la promotion de la femme entrepreneure. Ici la patronne du Genre, martèle sur la réduction des inégalités entre l’homme et la femme et la promotion de l’investissement féminin, en vue de permettre la croissance inclusives en RDC.

 

« La réduction des inégalités entre les homme et les femmes pour arriver à une société égalitaire et équilibrée constituent le cheval de bataille du gouvernement de la République Démocratique du Congo. Aussi à l’atteinte des objectifs de développement durable spécialement dans l’objectif 5, relatif à l’autonomisation de la femme et égalité des sexes demeurent un défi majeur pour mon ministère du Genre, Famille et Enfant. Aussi, toute initiative tendant à renforcer la promotion et la protection de l’investissement féminin, ce mécanisme incontournable dans la construction d’une économie diversifiée à la croissance inclusive et aux revenus intermédiaires, visant à vaincre la pauvreté m’importe au plus haut point « , a dit son Excellence Mireille Masangu Bibi Muloko.

 

Du côté du Responsable de groupe international, Coach enseigne, il était question de présenter la vision de la structure et l’ensemble de ses réalisations à travers les 3 pays qui ont participé à ces assises de Kinshasa. Parmi les réalisations, la structure a construit un hôpital moderne à Brazzaville, à la République du Congo. Pour ce forum de Kinshasa, les délégations sont venues de trois pays dont l’Afrique du Sud, le Congo-Brazzaville et la République Démocratique du Congo. La séance de prise des photos et la visite des produits exposés par les femmes entrepreneures ont clôturé cette journée, sous une bonne ambiance.

 

Cellule de Communication