RDC : L’assainissement de l’espace politique s’impose ( Henri Mpeti)

Ancien proche collaborateur de sécurité de feu président Mobutu, ancien Administrateur des Finances et Directeur Général ai à l’Office Congolais de Contrôle, OCC, Henri Mpeti est aujourd’hui président du parti politique Union des Patriotes Démocrates Chrétiens, UPDC un parti politique qui hier était de la Majorité présidentielle et aujourd’hui à l’union sacrée et soutient l’actuel président de la République, Félix Tshisekedi pour un second mandat.

Henri Mpeti, politologue de formation après une étude minutieuse de l’arsenal politique en Rdc avec plus de 700 partis politiques à ce jour estime qu’il est temps de bien faire pour mettre fin à ce qu’il qualifie du désordre. De sa maîtrise en sciences politiques, Henri Mpeti invite le ministère de l’intérieur à rectifier ses tirs en organisant la classe politique congolaise selon les idéologies. Une sorte de Voirie politique, pense Henri Mpeti, président national de UPDC dans un mémorandum remis depuis le dialogue entre congolais de Saint Sylvestre en 2016 remis entre les mains du facilitateur togolais, feu Edem Kodjo. Selon cette proposition, Henri Mpeti rappel l’ordre normal idéologique des partis politiques qui se résume en deux Courants, soit Démocrate, Soit Républicain. Soit de Gauche, Soit de Droite et à la limite du Centre. Au nom de l’assainissement politique ceci présenterait une aération même en terme des candidats présidents de la République, et éviterait un nombre pléthorique et même des candidats à tous les niveaux à l’issue des primaires au sein de chaque courant idéologique, de Droite ou de Gauche. Républicain ou Démocrate. Avec l’œil d’un politologue, doublé d’un expérimenté des différents régimes qui se sont succédé en RDC, Henri Mpeti, propose au nom de la refondation de l’État, le Mode de Tirage au sort et non les élections pour les candidats présidents et ceux à tous les niveaux. Selon ce candidat aux législatives à Oshwe, dans le Mai Ndombe, ce tirage se fera en direct sur la chaîne nationale. Et ce mode de Tirage au sort aura pour conséquence, la réduction des Financements, réduire la fraude et la tricherie, mais également moins des contentieux électoraux.

Henri Mpeti, qui interpelle le ministère de l’intérieur, précise que l’essentiel c’est de commencer quelque part. Il n’est jamais trop tard. C’est une proposition qui appelle à la réflexion de tous , à marteler le président national de UPDC, parti politique membre du regroupement politique AAC/ PALU .

Tout compte fait, cette proposition appelle à un changement de la constitution actuelle qui est l’œuvre des belligérants. Il faut évoluer, donc il faut une nouvelle constitution adoptée aux besoins et aux réalités du pays, et cela au nom de la refondation de notre État, la RDC a-t-il conclut.