Kinshasa: dirigée par Jean-Marc Efoloko, une bande d’escrocs de la concession Dokolo démasquée

À l’heure actuelle, ce chef de bande par qui passe plusieurs dossiers mafieux qualifié comme un grand fugitif se retrouve dans un endroit inconnu malgré les intentions obscures faites aux victimes.

 

A Kinshasa les dossiers sales se succèdent du jour le jour et ce, après le démantèlement du réseau des kidnappeurs en cour d’audition au tribunal de grande instance de Kinshasa Gombe surgit une nouvelle affaire d’escroquerie de la concession Dokolo située dans la commune montagneuse de Mongafula.

 

En effet, un certain Jean Marc Efoloko Boloke ayant engagé la famille sur la vente du morcèlement de cette concession engage son ami, ancien journaliste de Canal Kin Michel Donatien Nkoy Mboyo, résidant à Limete 1 ère rue dilandos en face de l’école  » Shevinien  » près de l’hôpital HJ qui s’occupe du chantier et chargé des finances, un réseau des malfaiteurs bien organisé afin de chercher les probables clients dont plusieurs victimes sont tombées dans leur filet dont l’une d’entre elles s’est confiée à votre rédaction.

 » J’ai été intéressée par l’achat du morcellement de cette concession par monsieur Efoloko Jean-Marc, agent à la fonction publique, très dynamique et sérieux mais hélas, je ne savais pas qu’il était un escroc « , déclare-t-elle.

 

Et d’ajouter:

 » après avoir remis les frais exigés pour l’acquisition de ma parcelle, j’ai découvert que le même espace acheté 20/20, a été vendu à plusieurs personnes, et je n’ai pas pu poursuivre le processus d’achat, j’ai donc exigée le remboursement de mon argent dès lors le monsieur donne l’humeur de la souris sans réaliser avec des promesses fallacieuses bientôt une année.

 

Plusieurs victimes n’ont pas voulu porter cette affaire au niveau judiciaire croyant à la bonne foi d’un escroc à visage des saints.

 

Monsieur Efoloko Jean-Marc est derrière plusieurs dossiers portant discrédit aux successeurs de cette concession et ce malgré la bonne foi des victimes souhaitant un faux arrangement qu’un bon procès pourvu que la restitution de la somme perçu soit remboursée comme convenu mais en vain.

 

Pour l’heure actuelle, l’escroc Jean-Marc s’est volatilisé dans la nature, plusieurs moyens sont donc mis en jeux pour retrouver ce fugitif qui n’est pas à son premier forfait.

Nenette fwamba