Élections 2023 : l’ACR Tshangu soutient la victoire de Félix Tshisekedi

Félix Tshisekedi ou rien, disent-ils. C’est devant une masse des jeunes de Tshangu déterminés à offrir un second mandat au président de la République, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo que le leader de ce coin de la capitale, Union Luse KADIEBUE s’est adressé ce dimanche 2 juillet 2023, au cours d’un échange citoyen tenu, dans une église sur boulevard Lumumba axe Arrêt Efobanc. C’était en présence du révérend Bofoko Toshibi et de tous ses collaborateurs.

« Nous avons été utilisés par des candidats mercenaires à qui nous avons accordé nos voix. Cette fois-ci, nous avons Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, candidat potable qui a transformé la République Démocratique du Congo. Voilà pourquoi, je vous exhorte à le faire confiance en l’accordant un second mandat. Celà va lui permettre de gérer seul sans aucune pression des élus empruntés. Nous devons donc, lui donner des élus acquis à sa cause a insisté Union Luse Kadiebue qui veut à tout prix l’accompagner dans cette lutte pour la transformation de notre pays en général et de la Tshangu en particulier ».

Ce jeune leader incontestable de Tshangu, Union Luse KADIEBUE, membre d’honneur au sein de l’ACR a trouvé des mots justes pour demander à la jeunesse à soutenir la vision du Président de la République, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo qui veut voir les jeunes participer activement aux élections de décembre 2023, afin de renouveler la classe politique.

 

Pour le prochain mandat du Chef de l’État, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, nous avons besoin des élus qui ont le cœur à l’ouvrage pour le développement de Tshangu. En 2006, 2011 et 2018, nous avons donné nos voix à ceux qui ont des intérêts ailleurs. Voilà pourquoi la situation sociale ne s’améliore pas et les jeunes de Tshangu ne font que pleurer.

 

Union Luse KADIEBUE veut apporter à Tshangu des filières des métiers nécessaires au fonctionnement de ce district, notamment, la coupe couture, l’électricité, mécanique chauffeur, plomberie, maçonnerie etc. La formation professionnelle et métiers est un secteur capital dans la stabilisation de l’économie d’un pays. Pour l’emploi des jeunes, le président de la République veut produire une main d’œuvre compétente locale qui pourra s’auto-employer ou être employée par les entreprises du pays. C’est dans une ambiance bon enfant qu’une série des questions réponses a sanctionné cette rencontre qui a drainé des jeunes, des femmes et, des vieux electeurs potentiels du président de la République, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

 

Thierry Kasongo Muyumba