Sud-Kivu : Des jeunes formés sur les activités génératrices des revenus par la Fondation humanité et enfants du monde

Par Pascal Mwini

La Coordination Nationale de la Fondation Humanité satisfaite de la fin de la formation professionnelle des Jeunes et Adultes vulnérables formés par son partenaire Enfants du Monde enfin de leur permettre d’initier des activités génératrices des revenus.

La cérémonie de clôture de la première promotion de cette formation professionnelle pour les 45 jeunes et adultes désœuvrés de la ville de Bukavu était présidée par le Coordinateur National Adjoint de la Fondation Humanité, Mr. Bernard MBUYU BIN NGOY qui annonce l’ajout de la maçonnerie comme nouvelle filière à part l’informatique, la Mécanique et Ajustage et la coupe – couture existants .

Le Centre Technique Professionnel Enfants du Monde Event met désormais 22 apprenants en coupe_ couture, 14 en Mécanique et Ajustage et 9 en informatique sur le marché de l’emploi .

Ces derniers sont capables d’utiliser les machines modernes disponibles pendant les 5 mois de leur formation.

La deuxième promotion mettra en priorité les femmes abandonnées, encadrées par l’association M’wa Bana enfin de contribuer à la transformation de la société.

Après la présentation des œuvres fabriquées par les apprenants en Mécanique et Ajustage, un défilé de mode des finalistes en coupe _couture avec vêtements cousus par eux-mêmes, mais aussi la projection des exercices des informaticiens, voilà pourquoi la Coordination Nationale de la Fondation Humanité donne 10/10 aux encadreurs du Centre de Formation Professionnelle Enfants du Monde Évent de Bukavu.

Ces finalistes bénéficieront d’un encadrement spécial par la Formation de Humanité enfin de pérenniser les acquis .

Ces derniers restent reconnaissants à la Fondation Humanité qui vient de les sortir de l’ignorance vers une connaissance approfondie dans différents domaines.

Pour rappel, la Fondation Humanité est une organisation d’inspiration Baha’ie qui a pour vision d’apporter un appui holistique et de longue durée en réponse aux multiples besoins de la population congolaise dans les domaines de l’éducation, la santé, l’agriculture et l’environnement.