Scandale dans la commune de Ngaba : Une vieille maman de 96 ans, Esther Malu, dépossédée de sa maison par sa propre nièce !

Vraiment, la méchanceté est devenue la seconde nature de congolais, et particulièrement dans la ville-province de Kinshasa. Pour cause, méchanceté une vieille maman âgée de 96 ans, répondant au nom de Esther Malu Bamana Kuaba, est victime de maltraitance et de tentative d’escroquerie orchestrée par sa propre nièce, Fifi Tshiabu, déterminée à lui ravir sa parcelle, située sur l’avenue Mongata numéro 158, au quartier Mpila, dans la commune de Ngaba.

Selon nos sources, Fifi Tshiabu, agirait en complicité avec son père, José Kashala, le frère de cette vieille dame.

Les deux complices ont donc falsifié des documents parcellaires, prétextant qu’il s’agit d’un bien successoral, alors que la propriétaire est encore vivante, bien que suffisamment avancée en âge.

 

Une descente sur terrain a permis à nos reporters de rencontrer la propriétaire de la parcelle, Esther Malu, qui ne se déplace qu’en chaîne roulante, parce qu’ayant perdu l’usage de ses membres inférieurs, à cause des ennuis de santé consécutifs au poids de l’âge.

Et malgré son âge avancé, cette vieille n’a pas perdu l’usage de la parole. A haute voix, elle a dénoncé le plan concocté par sa nièce pour la dépouiller de sa maison acquise par la sueur de son front, grâce à ses activités commerciales.

Mamu Esther Malu crie au secours et a juré de défendre son bien jusqu’à son dernier souffle.

 

« Fifi Tshiabu peut vraiment me trainer en justice pour mon propre bien, pour ma propre parcelle ? Moi, je ne dois rien à Tshiabu. C’est elle qui me doit tout, parce que c’est moi qui l’ait élevée, nourrie et faite étudier et qui ait pris en charge ses études. C’est donc grâce à la sueur de mon front que Tshiabu a étudié et fini ses études.

Est-ce que, moi, j’ai une quelconque dette d’elle, pour qu’elle cherche à m’arracher ma maison ? », s’est plainte cette dame de troisième âge.

 

Nos reporters ont également interrogé des voisins du quartiers ainsi que quelques membres de famille, trouvés sur place, qui ont, comme un seul homme, témoigné que la vielle Esther Malu est fréquemment victime de mauvais traitements de la part de Fifi Tshiabu et son père, qui sont déterminés à faire main basse sur ses biens.

Comme en témoigne un des enfants élevés par cette vieille dame.

« Comment une fille que maman Esther Malu a élevé peut aller l’accuser au Parquet Général de Kinshasa/Matete, au motif qu’elle veut un partage de ses biens et prendre sa part de l’héritage, alors que cette dernière, la propriétaire desdits biens, est encore vivante.

Et qu’est-ce que Fifi Tshiabu a déjà fait pour cette vieille dame qui l’a élevée et prise en charge ? Rien du tout ! Ce qu’elle sait faire, c’est de la maltraiter pour ses propres biens acquis à la sueur de son front », s’est-il indigné.

 

Face à cette situation scandaleuse, les autorités de l’État ainsi que les organisations de défendre ses Droits humains sont appelées à intervenir pour assurer à cette maman de 3ème âge, la jouissance paisible de ses biens, pour le reste de temps qui lui reste à vivre sur la terre des hommes.

 

Dossier à suivre.

 

JRM