RDC : La Ministre du Genre Mireille Masangu exhorte les femmes diplomates du ministère des affaires étrangères à se former en numérique pour gagner leur pari

La Ministre du Genre, Famille et Enfant, son Excellence Mireille Masangu Bibi Muloko a participé, ce mercredi 19 avril 2023, à la journée de réflexion des femmes du ministère des affaires étrangères et de la coopération, organisée dans la salle des conférences internationales du Ministère des affaires étrangères, sous le thème : « la femme diplomate face aux enjeux du numérique, pour l’égalité des sexes et l’autonomisation de la femme et de la jeune fille ».

Prenant la parole en sa qualité de la ministre du tutelle, son Excellence, Mireille Masangu Bibi Muloko a commencé par exprimer sa gratitude au Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et au Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge pour les efforts consentis dans la mise en œuvre des politiques et programmes du gouvernement, en matière du Genre, en République Démocratique du Congo.

 » Je ne peux continuer ces mots sans rendre un hommage deferend à son Excellence, Félix Tshisekedi Tshilombo, Chef de l’État, pour son engagement exemplaire, afin d’avancer la cause de la femme qui nous amènera à l’évolution et son nette autonomisation. Nous voulons également exprimer notre gratitude à l’endroit de son Excellence, Monsieur le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge qui traduit fidèlement la vision du Chef de l’État, dans la mise en œuvre des politiques et programmes du gouvernement. Le monde vit aujourd’hui à l’aide du numérique, qui se retrouve dans tous les domaines de la vie. Le numérique a un impact positif ou négatif sur les activités humaines car il est utilisé aussi bien par les criminels pour faire prospérer leurs activités que par ceux qui s’emploient à lutter contre les fléaux ou à promouvoir leur développement, ainsi que celui de la communauté. Au regard de ce qui précède, je réalise toute l’importance et la mesure de la thématique choisies pour la réflexion de ce jour, l’enjeu pour le numérique exige qu’on comble les fosses qui existent entre les hommes et les femmes, suivant les statistiques produites à l’issue des différentes études mêlées dans ce domaine. Par exemple le rapport de l’Union internationale de la Télécommunication de 2021, indique que seuls 19% des femmes ont participé au numérique contre 31% des hommes en République Démocratique du Congo. Selon le rapport évoqué, l’une des causes de cette fracture serait le manque de connaissance en matière de l’outil numérique et leurs avantages. Par ailleurs, la réduction des inégalités entre les sexes dans tous les domaines, nous amènera sans difficulté à l’autonomisation de la femme et de la jeune fille, si elles sont outillées, raison pour laquelle, je vous exhorte entant qu’acteur  » oeuvrant dans la diplomatie formez vous, en vue d’acquérir des connaissances nécessaires dans le domaine, afin d’être à même de surmonter les différentes embûches qui se dresseront sur votre parcours. Je vous invite donc en tant que diplomate à vous servir efficacement et dans les normes à ce que vous ne puissiez pas utiliser cette nouvelle technologie dans cet élan de pervers, mais plutôt à capitaliser tous les atouts possibles liés à son bon usage pour le développement « , a exhorté la patronne du Genre en RDC.

Depuis son avènement à la tête de ce ministère, son Excellence, Mireille Masangu Bibi Muloko ne cesse de doubler ses efforts, en vue de porter très haut la lutte dans l’égalité des sexes et l’autonomisation de la femme et de jeune fille en République Démocratique du Congo.

 

Serge Yann NTOMBOLO