Guerre dans l’Est : Le Rwanda utilise désormais les médias comme arme de guerre afin de démoraliser les FARDC engagés au front (Ministère de la défense)

Par Serge Yann NTOMBOLO

Démotivé et en peine de ressources,le président Rwandais Paul KAGAME active la voix médiatique comme arme de guerre pour combattre non seulement les vaillants forces loyalistes mais également insinué les fausses informations dans l’opinion des habitants de l’est de la République démocratique du Congo.

C’est le cabinet du ministère de la défense national qui réagi après la publication d’un article du média pro-rwandais dénommé  » www.sphynxrdc.com  » du 19 février dernier attribuant faussement les propos prétendus du ministre de la défense titrant :  » la société civile du nord Kivu réagi aux propos du ministre de la défense selon lesquels,l’armée ne peut actuellement gagner la bataille « …affirmant que Julbert KABANDA serait favorable à la défensive des FARDC contre les terroristes rwandais du M23/RDF.

En réaction, le cabinet du ministre de la Défense a balayé d’un revers de main ces allégations par un communiqué dont une copie est parvenue à la rédaction de la rupture news dénonçant « une fausse information non fondée dans des officines obscures dont l’objectif est de déstabiliser la morale de nos vaillants soldats aux fronts face au M23 et RDF de Paul Kagame.

« le ministre Gilbert Kabanda n’a donc jamais tenu ces propos aux sénateurs ni à aucune occasion, mais il reste focalisé à redynamiser et à donner aux FARDC la force nécessaire en les équipant pour leurs permettre de mettre fin à l’insécurité à l’Est de la RDC »,peut on lire dans ce même communiqué.

Après avoir coupé le signal de la très suivie radio TOP CONGO FM, RFI et consorts dans les zones occupées, les terroristes rwandais du M23/RDF ont également imposés une restriction farouche aux médias sous leur contrôle de zapper les prouesses des FARDC et de changer également leurs lignes éditoriales.