Coopération : Lancement à Kinshasa des travaux de la pré-revue annuelle 2022 des Nations-Unies pour le développement durable

L’ouverture des travaux de la pre-revue annuelle 2022 du cadre de coopération des Nations-Unies pour développement durable (UNSDCF2020-2024.)a eu lieu ce mercredi 18janvier2023 à Kinshasa.

Bruno lemarquis représentant du secrétaire général à la coopération internationale qui a procédé l’ouverture de ses assises,en présence du chef de bureau du coordonnateur résident et représentant spécial adjoint du secrétaire général de la mission ounisienne en RDC ,des cadres de l’administration,des représentants des agences fonds et programmes du système des Nations-Unies,des expert du gouvernement et des organisations de la société civile.

Procéder à une analyse des progrès réalisés,des forces,des faiblesses,des défis et des contraintes de l’année 2022 en rapport avec les trois axes d’intervention du cadre de coopération (UNSDCF).tels sont les objectif de ses assises.

Lors de sa prise de parole, le Chef de Bureau du Coordonnateur résident et Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations-Unies en RDC, Aboubakri Diaw, a de prime abord, défini le cadre de ces travaux.

la tenue de cette Revue annuelle technique s’inscrit dans le cadre de l’obligation de rendre compte pour les 12 derniers mois de mise en œuvre du plan cadre de coopération 2020-2024 qui lie les Nations-Unies au Gouvernement congolais.

C’est donc un mécanisme de redevabilite conjointe (l’objectif de ces trois jours de travaux est de passer en revue notre travail d’ensemble durant l’année 2022 écoulée, dans le cadre de ce partenariat, à travers une analyse des progrès réalisés, des forces, des opportunités, des faiblesses, des défis, des contraintes en rapport avec nos trois axes d’intervention qui portent sur les questions de consolidation de la paix, respect des droits de l’homme, protection des civils, cohésion sociale et démocratie; Croissance économique inclusive, développement agricole, capture du dividende démographique, protection et gestion durable des ressources naturelles.
Accès aux services sociaux de base et assistance humanitaire,

Et de poursuivre :nous devons pouvoir également, au cours de ces travaux, tirer des leçons qui orienteront la mise en oeuvre des interventions en 2023-2024, les deux années restant du Cadre de Coopération en cours .
les travaux relatifs à la formulation du prochain Cadre de Coopération, pour la période 2025-2029, commenceront dès 2023, avec notamment un travail et des réflexions spécifiques sur les causes structurelles profondes, que j’appelle les nœuds gordiens, qui sont les sources principales des conflits et des déficits de développement en RDC, puis la préparation du bilan commun de pays (CCA) Je pense qu’il est notamment important, lors de cette Revue, d’aborder la question essentielle de l’impact de nos interventions, notamment par rapport à la mise en œuvre des ODD.

Abondant dans le même sens, le Représentant du Secrétaire Général à la Coopération Internationale, a indiqué que l’objectif général poursuivi dans ce travail est d’analyser et faire le point des avancées enregistrées au cours de l’année dans la mise en oeuvre dudit Cadre et en tirer les leçons afin de procéder à des éventuels ajustements dans la planification des activités pour l’année 2023.

Il sied de signaler que cette activité qui se tient en deux étapes, réunit, en premier, les experts de toutes les parties prenantes devant se charger de l’évaluation des progrès. En second lieu, les responsables politiques (les décideurs du SNU, de la Société Civile et du Gouvernement) et les bailleurs des fonds vont se retrouver le 30 janvier prochain pour valider les conclusions techniques dégagées par les experts durant la Pre-Revue.

Depuis 2019, le Système des Nations-Unies (SNU) en RDC a signé avec le Gouvernement congolais, un Cadre de Coopération pour le Développement Durable couvrant la période 2020-2024 (UNSDCF).

Ce Cadre de Coopération des cette mission Nations-Unies en RDC s’articule autour de 3 axes à savoir : Consolidation de la paix, respect des droits de l’homme, protection des civils, cohésion sociale et démocratie ; Croissance économique inclusive, développement agricole, capture du dividende démographique, protection et gestion durable des ressources naturelles ; Accès aux services sociaux de base et assistance humanitaire.

Par respect du principe de recevabilité, le SNU organise chaque année, en collaboration avec les institutions étatiques, le secteur privé et la société civile (y compris les structures des jeunes, femmes et personnes handicapées), les revues annuelles conjointes afin de faire le point sur les progrès collectifs accomplis à l’échelle du SNU et de tirer les leçons pouvant être capitaliser pour l’année suivante.C’est dans ce cadre que s’inscrit la Revue annuelle 2022 qui vise à faire le point sur les progrès collectifs accomplis à l’échelle du Système des Nations-Unies vers la réalisation des résultats de l’UNSDCF pour la troisième année de sa mise en œuvre (2022) ; Faire le point sur les progrès collectifs accomplis à l’échelle du Système des Nations-Unies dans la mise en œuvre des Plans de travail Conjoint 2022 ; Analyser les facteurs de succès et d’échecs ainsi que les opportunités ayant caractérisé la mise en œuvre du plan cadre de coopération et plans de travail conjoint 2022; Analyser les forces et faiblesses de la collaboration inter-agences et la mise en œuvre conjointe à travers des programmes conjoints (aspects de « delivering as one ») ainsi que de la collaboration entre les différents axes de l’UNSDCF et les différents piliers (humanitaire, développement, paix) ; Analyser la problématique du partenariat et de mobilisation des ressources ; Tirer les leçons de la mise en œuvre de l’UNSDCF/Plans de travail conjoint en 2022 ; Formuler des recommandations susceptibles d’améliorer la mise en œuvre de l’UNSDCF pour la prochaine et dernière année de l’UNSDCF ; Fournir les enseignements pouvant être capitalisés pendant le processus de formulation des plans de travail conjoints 2022-2023 y compris l’intégration du SERP.À titre de rappel, au cours de la dernière session du 31 janvier 2022 de cet exercice annuel, le Gouvernement et l’Equipe Pays des Nations-Unies avaient adopté plusieurs recommandations visant notamment, à refléter et capitaliser le travail effectué et les résultats enregistrés par Agences, Fonds et Programmes des Nations-Unies en RDC.

Nenette Fwamba