Bukavu : La 2ème phase du projet sur la prise en charge psychosociale des VBG à base communautaire lancée par L’Asbl Dignité Humaine

En mission de travail dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu, Élodie Ntamuzinda, la Pca de la Dignité Humaine Asbl a procédé au lancement, ce jeudi 12 janvier, de la deuxième phase de son projet sur la prise en charge psychosociale des violences basées sur le genre à base communautaire.

Ce lancement est intervenu au cours d’un atelier organisé avec les parties prenantes à ce projet à savoir, les médecins relais communautaires des différentes aires de santé ciblées au Sud-Kivu et d’autres partenaires impliqués.

Les participants à ce séminaire ont été édifiés sur l’état d’avancement de la mise en œuvre du projet de prévention et de prise en charge psychosociale des VBG et d’autres techniques d’approches pour la mise en œuvre effective de cette seconde phase.

« Aujourd’hui, c’est la deuxième phase après la première phase qui était la conscientisation des leaders communautaires. Nous avions eu les autorités avec nous, les hôpitaux, la division provinciale de la santé, les 7 zones de santé ciblées et même deux relais communautaires par aire de santé ciblée. Ces 7 zones de santé ne suffisent pas mais nous pouvons d’abord voir ce que nous faisons avant de toquer d’autres portes et élargir le cercle« , déclare Élodie Ntamuzinda, initiarice de la Dignité Humaine Asbl.

Et d’ajouter : « Maintenant cette phase consiste à larguer ces relais communautaires sur terrain. Ils pourront identifier les cas, traiter les données et la transmission pour la référence des cas, savoir qui seront les bénéficiaires et avec qui collaborer« .

Ce projet est bien accueilli par tous, précise Patrick MAKIRO journaliste spécialiste des questions genre à Bukavu présent lors de l’ouverture des travaux.

Les participants interrogés :

« Nous avons été bien formé et nous accueillons avec joie cette nouvelle phase. Je remercie les initiateurs d’avoir tenu parole« , c’est ce que Shandelle Nabintu, présidente de la cellule d’animation communautaire de Burhiba a dit.

Parmi les zones et aires de santé représentées il y’a la zone de Kadutu, Ibanda, Bagira Kasha, Nyantende, Nyangezi , Kabare et Miti-Murhesa.

Le projet sur la prise en charge psychosociale des VBG à base communautaire a été lancé par La Dignité Humaine Asbl au mois de juin 2022 à Kinshasa devant les autorités civiles et militaires avec le partenariat de GIZ Backup Santé, la coopération Allemande, Usaid, la confédération Suisse et l’Expertise France.

Thierry Kasongo Muyumba/Kinshasa