RDC : le Nouvel Élan d’Adolphe Muzito annonce une marche populaire ce 17 novembre pour exiger l’expulsion de l’ambassade ougandais

Le parti politique, Nouvel Élan d’Adolphe MUZITO s’engage à porter plus haut la voix de la RDC, après une série des recommandations à la République, en vue d’une solution définitive à la recrudescence de l’insécurité en République Démocratique du Congo, avec l’agression Rwando- Ougandaise par le biais des terroristes du M23, en mettant en profit les 10 recommandations d’Adolphe MUZITO aux autorités congolaises, Nouvel Élan annonce une marche populaire sur toute l’étendue du territoire national, le 17 novembre prochain, dans le but d’une part de faire une mobilisation générale des Congolais, pour dénoncer l’occupation illégale du territoire national par le M23, sous la bénédiction du Rwanda et de l’Ouganda, de l’autre part pousser la population à soutenir les actions des FARDC, mais aussi la marche vise l’expulsion du diplomate Ougandais du sol congolais.

 

A en croire Blanchard Mongomba, secrétaire Général, qui s’est appuyé à la carte géologique de la RDC et qui s’est fait accompagner d’un cadre de son parti, venu fraîchement de Bunagana, ce dernier a vécu la chute de Bunagana, sous la complicité des militaires Ougandais. conformément à la 7 ème recommandation d’Adolphe MUZITO, le combat de Nouvel Élan est non seulement de pousser la RDC à quitter l’EAC, mais aussi à punir ceux qui détournent les fonds destinés à l’armée nationale, également faire une mobilisation de toute la population congolaise, pour barrer la route à l’agression Rwandaise.

 

Pour sa part, Le secrétaire général Nouvel Élan a dans son exposé évoqué l’attitude positive du régime de Kinshasa, qui depuis un certain temps suit les propositions de son parti.

 

 » Le régime actuel a levé l’option de suivre la position du Nouvel Élan et de la population de manière générale, qui a insisté que l’ambassadeur Rwandais soit expulsé du territoire congolais, ce qui est une bonne chose, mais nous nous disons qu’il faut tirer cette logique jusqu’au bout, par ce que le Rwanda n’est pas le seul pays qui occompagne ou soutien le M23. Aujourd’hui, je peux vous dire sans la crainte d’être contredit que l’Ouganda soutient le M23″, a confirmé Blanchard Mongomba, qui tient mordicus à l’expulsion de l’ambassadeur Ougandais.

 

Devant les médias nationaux et internationaux le Secrétaire Général de Nouvel Élan a rappelé les 10 recommandations faites par Adolphe MUZITO aux autorités du pays et à l’exercice des questions-réponses, Blanchard Mongomba a répondu avec précision à toutes les questions des journalistes.

 

Il faut signaler que la conférence de presse de Nouvel Élan de ce 07 novembre a connu un autre point fort, avec le témoignage du cadre de ce parti, venu fraîchement de la cité de Bunagana, a témoigné comment les militaires Ougandais ont occupé Bunagana, après la victoire des FARDC sur le M23. Le cadre de Nouvel Élan a révélé à la presse tout la traîtrise de l’Ouganda face la République Démocratique du Congo.

 

La République Démocratique du Congo étant entourée de 9 voisins ne pourra connaître une paix durable qu’avec la prise en charge consciente des Congolais, en mettant en place une disposition pour une solution de défense et non une solution sécuritaire, avec comme option principale, faire la guerre au Rwanda, pour imposer la paix à ce pays, et à respecter la RDC, a martelé Blanchard Mongomba. Dans cette lutte pour une paix durable en RDC, le premier ministre honoraire Adolphe MUZITO a fait le 30 octobre dernier, une série de dix recommandations aux autorités du pays.

 

Lens Muzama