RDC : Les Chefs coutumiers et les leaders religieux s’engagent à la protection et à la promotion des droits des femmes et filles

Érick Djouma Chauria

Les autorités coutumières et religieuses de la RDC signent un acte d’engagement pour la protection et la promotion des femmes et filles du pays.

 

C’est à l’issue du forum national sur les traditions et religions pour mettre fin aux violences sexuelles et celles Basées sur le genre organisé à Lubumbashi par l’UNFPA du 03 au 04 novembre 2022.

 

Conscients des risques auxquels sont exposés les femmes et filles, suite au recours à certains us et conséquences négatifs ainsi qu’à certaines pratiques religieuses néfastes contraires aux principes d’égalité, ces détenteurs du pouvoir traditionnel et religieux s’engagent dans cette lutte pour mettre fin aux violences sur toutes ses formes.

 

Dans leur déclaration ressortie à la clôture du Forum, ces autorités affirment leurs engagements et promettent ce qui suit :

 

– Abolir tous les us et coutumes négatifs , entre autres le mariage d’enfants ,les discriminations Envers les survivantes de violences sexuelles, définis des ressources,non accès à la terre et l’éducation.

 

-Mettre en place un cadre permanant de concertation entre les leaders religieux,les chefs coutumiers et les acteurs de la société civile sur la promotion de l’égalité entre les hommes et les femmes. les garçons et les filles tant au niveau provincial et national.

 

-Poursuivre la mis en œuvre des actions visant à abolir les pratiques de mariage d’enfant.

 

Nathalie Kambala Luse, Directrice pays de l’ONG FMMDI, Paneliste dans ce forum a dans son côté salué et encouragé cette déclaration.

 

Débuté depuis le jeudi 03 novembre à hôtel Pullman dans la ville de Lubumbashi au grand Katanga, ce Forum avait réuni plus de 250 participants dont les autorités coutumières religieuses, les gouverneurs des provinces, les acteurs et dirigeants des structures privées.

L’objectif poursuivi était selon UNFPA de contribuer à la mobilisation potentielle des Leaders religieux et traditionnels en faveur de lutte contre les violences sur toutes ses formes.

 

DIENE KEITA, Directrice exécutive Adjointe de UNFPA présente dans ce Forum a vivement remercié l’assistance présente pendant le déroulement de ce Forum et compte sur l’accompagnement des autorités congolaises.