Kasaï/Mweka : Début du dialogue social sur les causes de non prise en compte des femmes et filles dans les organes privés et étatiques 

Par Frank TSHILOMBA

Plusieurs catégories d’acteurs de Paix des autorités politico-administratives, coutumières, des organisations privées et publiques se sont réunis à Kakenge en territoire de Mweka pour discuter des causes qui mettent la femme à l’écart des organes décisionnels et trouver des pistes de solutions y relatives

 

Dans sa prise de parole, le Chef de Poste a fait savoir que le thème autour duquel le dialogue s’organise est très important et tombe à pic.

 

De ce fait, il a appelé les participants à définir de très bonnes pistes de solutions pour que la femme intègre toutes les instances de prise de décision afin que sa présence joue un rôle important dans le processus de la paix au même titre que l’homme. Il est au moins d’avis que la femme joue un rôle très important dans le processus de consolidation de la paix, malheureusement ignorée par nombreux.

 

À l’en croire, le Chef de Poste se dis être fière de certaines femmes occupants déjà les postes décisionnels telque au bureau de la Zone de Santé Rurale de Kakenge, à l’Istm Kakenge, Sous division et demande aux autorités en place de continuer à embaucher les femmes car, elles peuvent aussi mieux que les hommes.

 

Pour mémoire, ce dialogue est organisé par l’Ong Action pour la Paix et la Concorde APC sous financement de Interpeace

 

 

Débuté jeudi, le 06 Octobre, ce dialogue s’est clôturé ce vendredi 07 Oct dernier et la salle de réunions de Kakenge est le cadre qui a servi pour l’effectivité de ces assises