Kasaï : le territoire d’Ilebo en quête d’un leadership sur le projet de développement des 145 territoires

Le Gouvernement congolais a mis en place le Programme de développement local des 145 territoires (PDL) en février dernier pour améliorer les conditions et cadres de vie des populations rurales.

 

1,66 milliards USD est le coût initial de ce projet financé principalement par les ressources du Gouvernement de la République démocratique du Congo mais hélas,la cité portuaire d’Ilebo manque le cadre de concertation de ses élus pouvant rendre cet ambitieux projet une réalité.

 

Tenez,depuis le lancement dudit projet, c’est la décente aux enfers dans cette cité qui sert de pont entre la ville province de Kinshasa et la province minière du grand katanga, selon un constat fait par le mouvement citoyen « Jeunesse d’Ilebo en action » qui plaide sur un cadre des concertations de ses élus, et simplifier la communication sur ce qui est fait et ce qui reste à faire.

 

 » Si nous intervenons aujourd’hui c’est en rapport au projet de développement de 145 territoires, dans d’autres provinces, il y a des cadres de concertation dont plusieurs couches sociales sont associées pour mettre en lumière sur ce qui doit être fait concernant ce projet du chef de l’état mais dans la province du Kasaï, précisément dans le territoire d’Ilebo, nous ne connaissons qui doit faire quoi, qu’est ce qui est fait et que reste à faire, même les études de faisabilité « , précise Célestin NDJOND ITANGO, président de ce mouvement après son passage à Ilebo.

 

Parcourant ce projet de développement, le coût total prend aussi en compte les composantes transversales notamment les charges de coordination et de gestion, les frais agences d’exécution et une provision de 5% pour les études préalables et les imprévus.

 

Se basant sur le principe d’équité territoriale, chaque territoire bénéficiera d’un paquet d’investissement prioritaire évalué en moyenne 10 millions USD. Ce financement est reparti sur trois exercices budgétaires à hauteur de : 300 millions USD pour 2021, 700 millions USD pour 2022 et 660,1 millions USD pour 2023 respectivement peut-on lire dans ce rapport. L’autorité locale du territoire d’Ilebo s’est donc réservé de tout commentaires face à ces allégations.

 

 

« Dans d’autres territoires du pays, les études et les consultations ont étés faites. La population de ces territoires est suffisamment informée, et connaît ce qui sera réalisé dans leurs territoires grâce à ce projet.

 

Qu’en est-il du territoire d’Ilebo ?

Qu’est-ce qui as été fait jusque là et qu’est-ce qui reste à faire ?

Quels sont les secteurs retenus pour ce projet à Ilebo ?

Qu’elle société qui va exécuté ce projet ?…

Monsieur l’administrateur du territoire d’Ilebo devrait nous donner des précisions.

 

Le Mouvement Jeunesse d’Ilebo en action est et restera vigilant en ce qui concerne les intérêts et le développement d’Ilebo», renchérit Célestin NDJONDO.

 

Serge Yann NTOMBOLO