Kasaï Central : La PCA de la LIFID, Régine Mbombo, assiste des veuves et orphelins de Kananga

La saison sèche bat son plein dans la ville de Kananga, avec une baisse de température qui ne manque pas d’indisposer les habitants du Chef-lieu de la province du Kasaï central, particulièrement les veuves et les orphelins.

Et Pour les aider à faire face, un tant soit peu, au froid, la Ligue des Filles et Femmes Instruites pour le Développement (LIFID) a assisté 205 femmes avec du sucre et des allumettes ; les allumettes pouvant leur permettre d’allumer du feu et le sucre de prendre une tasse de thé chaud.

Dans son exhortation, la Présidente du Conseil d’administration de la LIFID a demandé aux veuves et quelques orphelins, venus pour la circonstance, de toujours prier pour son organisation et pour les personnes de bonne volonté qui appuient la LIFID ou passent par elle pour leur venir en aide. Madame Régine Mbombo a remercié notamment les personnes qui requièrent l’anonymat quand ils interviennent, ainsi que l’Eglise ACM Ndesha dont l’hospitalité est devenue légendaire dans l’accueil des veuves et des orphelins venant de différents coins de la ville de Kananga.

Interrogées par nos reporters, quelques veuves n’ont pas manqué de manifester leur joie de recevoir le plus souvent les vivres et non-vivres de la part de la Ligue des Filles et Femmes Instruites pour le Développement (LIFID) et de l’Action Missionnaire pour le Soutien des Veuves et Orphelins Chrétiens (AMSVOC), appuyées par leurs partenaires, connus et inconnus, à qui elles ont transmis leurs sentiments de profonde gratitude par le canal de la LIFID. Elles n’ont donc pas hésité à demander à la LIFID de pourvoir à leur besoin en habillement et de leur trouver un endroit où ériger leurs homes. Cela tout en martelant que certaines d’entre-elles dorment à la belle étoile, avec ce que cela comporte comme conséquences néfastes (intempéries, danger d’être tamponnées par les engins roulants, …).
En réponse à ces doléances, la PCA de la LIFID, Mme Régine Mbombo, a promis de faire parvenir leurs désidératas au nouveau gouvernement provincial du Kasaï Central afin que ce dernier puisse intégrer les veuves et les orphelins (des personnes vulnérables souvent oubliées) dans son plan d’action. Et sans les bailleurs des fonds et les personnes de bonne volonté, qui sont sollicités pour soutenir cette catégorie de personnes, à travers la LIFID, par des dons et lègues.
Il faut noter que, dans son plan d’action, la LIFID ne cessera jamais de soulager tant soit peu la misère de ces personnes vulnérables et démunies, avec l’appui de ses partenaires.

JR. MOKOLO