CENI/Sud-Ubangi: Jean-Lucien Bussa pris la main dans le sac !

Une certaine opinion accuse l’actuel ministre du Commerce Extérieur, Jean-Lucien Bussa d’avoir mis en place un réseau au sein de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) pour influencer la désignation des animateurs de cette institution d’appui à la démocratie dans la province du Sud-Ubangi.

En effet, selon notre source, qui a requis l’anonymat, ce Kabiliste invétéré, qui a réussi à inféodé l’Union Sacrée de la Nation, sachant qu’il n’a pas une réelle base électorale, a réussi, à travers certains agents au niveau du siège national de la CENI à Kinshasa, où les ID des questionnaires du test de recrutement sont envoyés à un certain Abwana, chargé de recrutement et formation de la CENI Sud-Ubangi (cousin de JL.Bussa), en complicité avec Monsieur Ndongo, Secretaire Executif Provincial (SEP) de la CENI Sud-Ubangi, pour faire sortir, nuitamment, les questionnaires. Et lesdits questionnaires auraient été par la suite remis un groupe de jeunes du village de ce dernier et quelques militants de son parti pour y être résolus avant le jour du test.

A en croire la même source, l’objectif recherché par Monsieur JL.Bussa, à travers cette tricherie, serait d’introduire ses partisans à tous les niveaux de la centrale électorale, afin d’y avoir un certain contrôle, et imposé à la population du Sud-Ubangi des députés non-élus.

Cette pratique anti-émocratique a été désapprouvée non seulement par les partis membres de l’Union Sacrée mais aussi par ceux de LAMUKA et du FCC de la province du Sud-Ubangi, qui sont déterminés à accompagner la CENI à organiser des bonnes élections en 2023, afin de doter le pays et la province des animateurs crédibles, véritablement élus par le peuple, souverain primaire, et à même de booster le développement de la RDC et du Sud-Ubangi.

 

Et pour barrer la route à cette mafia électorale qui aurait été mise en place par Jean-Lucien Bussa, tous ces regroupements politiques comptent organiser une série de manifestations dont la première a eu lieu le mardi 10 mai dernier à Gemena. Cela avec un message ferme et clair adressé au Président de la CENI, Denis Kadima, qui est appelé à :

– Procéder à la mise en place rapide des nouveaux animateurs de la CENI à tous les niveaux dans la province du Sud Ubangi ;

– de mettre à l’écart Messieurs Abwana et Ndongo, respectivement chargé de recrutement et formation, et SEP de la CENI Sud-Ubangi, auteurs de la situation chaotique que traverse la province, à travers un hold-up électoral à répétition ;

– membre d

– Prendre ses responsabilités en main, en tant que Président de la CENI, dans toutes les décisions ayant trait au recrutement de la CENI pour la province du Sud-Ubangi.

« Oui à une élection crédible ! Non à une CENI manipulée ! », martèlent les protestataires.

 

Et le Président de la CENI est ainsi invité à renouveler les animateurs de la centrale électorale dans toutes les provinces de la RDC, pour éviter que la mafia mise en place par la Kabilie puisse réaliser un nouveau hold-up électoral, lors des prochaines élections de 2023.

 

JP Kongolo, CP