Kasaï Central : Plus de 185 enfants employés dans la carrière de Nganza à Kananga

Par Erick Djouma Mulumba

Plus de 185 enfants, filles et garçons âgés de 8 à 14 ans, sont utilisés par leurs parents dans la carrière de la commune de Nganza dans la ville de Kananga, dans fabrication des briques et l’exploitation des Pierres.

 

A l’issue d’une enquête effectuée dans cette partie de la commune de Nganza, les statistiques révèlent que plus de 185 enfants dont les filles de 9 ans à 12 ans dominent le nombre des garçons.

 

Pour certaines filles interrogées par notre correspondant à Kananga, ces filles racontent qu’elles se réveillent à 5 heures du mâtin pour se rendre dans la carrière, accompagnées de leurs Parents.

 

D’autres affirment qu’elles ne trouvent même pas le temps d’aller à l’école, tout simplement parce qu’elles ont besoin d’argent pour venir en aide à leurs parents.

 

Selon les témoignages, un bon nombre d’enfants sont utilisés dans la carrière de la commune de Nganza pour transporter, exploiter et fabriquer les briques et les pierres, pour ne gagner que 3.000 à 5.000 Franc congolais par jour.

 

Chose grave et triste au Kasaï central,vcette situation dépasse les autorités compétentes de la ville et certains acteurs qui s’occupent des enfants.

 

Depuis un certain temps, les autorités compétentes ont cherché à mettre en place une stratégie consistant à déployer la police afin de renvoyer les enfants voulant se rendre dans la carrière. Mais à un mois de la mise en place de ladite stratégie, les autorités n’arrivent pas à contrôler la situation de la carrière.

 

Un combat de longue haleine mené par certaines structures locales qui s’occupent de la protection des enfants et qui sont toujours préoccupées par cette situation qui compromet l’éducation de ces 185 enfants. C’est depuis 2015 que les autorités n’arrivent pas à mettre en place une stratégie pour les empêcher d’aller travailler dans la carrière. Peut- on parler de l’incompétence des autorités ou d’un manque de volonté pour sauver l’avenir des enfants du Kasaï central ? voilà la question que se posent les acteurs de la société civile et des structures de défense de droit des enfants au Kasaï central.