Médias : Thierry Michel bientôt devant les juges du tribunal de paix de Matete pour plagiat

Victime de plagiat, le cinéaste congolais Gilbert Balufu Mbaye a, au cours d’un point de presse tenu vendredi 6 mai à Kinshasa expliqué à l’opinion tant nationale qu’internationale de sa plainte en citation directe initiée contre le cinéaste Belge Thierry Michel pour plagiat, contrefaçon, abus de confiance, vol et viol de l’imaginaire. Le cinéaste Thierry Michel est accusé d’avoir copié et plagié, le film, « Congo! Le Silence des Crimes Oubliés », réalisé par Gilbert Balufu Mbaye, de 2013 à 2015, donc, 2015 est l’année de production afin de réaliser son film L’empire du silence.

Le cinéaste Congolais a qualifié d’Abus de confiance et avec préméditation du plagiat l’acte posé par son collègue belge. A lui en croire, Thierry Michel, lui avait demandé la copie de son film, prétextant qu’il comptait organiser une série de projections en Europe, et une rétrospective sur la RDC. Alors qu’il avait un agenda caché, son but étant de s’inspirer de ce film, après avoir calqué toute la structuration narrative du film de Gilbert Balufu.

« Le film a été plagié par Thierry Michel, que je connaissais qu’il n’est pas un ami mais un collègue. Mais entre collègues nous échangeons les supports. Il avait vu le film au FESPACO, et il m’a félicité avec mon producteur le professeur Balufu Bakupa-Kanyinda. En 2019 nous nous sommes revus au FESPACO, profitant de la rencontre, il m’a demandé la copie de mon film. Je l’avais envoyé le lien. En 2020 Je lui ai remis le film sur une clé USB sous prétexte qu’il comptait organiser une série de projections en Europe, et une rétrospective sur la RDC étant donné que mon film était censuré par la France. Il a tout calque sur mon film pour réaliser son film l’Empire du silence. », a dit Gilbert Balufu.

Par ailleurs, le cinéaste congolais Gilbert Balufu dit avoir identifié près de 60 éléments qui attestent qu’il a eu bel et bien plagiat lors de la projection du film l’Empire du silence à Kinshasa au Palais du Peuple.

Il sied à signaler que l’affaire est devant les tribunaux de Kinshasa, dont la date du procès, en audience publique est fixée au 10 mai 2022, au Tribunal de Paix, à Kinshasa/Gombe.

Tkm