Élection du Gouverneur dans le Kongo Central : Christophe Kisolokele se présente comme la Voix des Sans Voix

Le 06 mai prochain, on connaitra les nouveaux gouverneurs des provinces à problèmes, parmi lesquelles le Kongo Central, à l’issue des élections que la CENI a prévu d’organiser à cette date.

Au Kongo Central, 23 candidats sont en lice pour ces joutes électorales. Parmi eux, un des petits-fils du Prophète Simon Kimbangu, à savoir monsieur Christophe Kisolokele Tusimbana, qui se présente comme la voix des sans voix.

Cette posture renferme le sens qu’il donne à cette fonction une fois élu. En d’autres termes, pour le candidat Christophe Kisolokele, être gouverneur c’est parler pour les autres, être au service de la population et de ceux qui souffrent , mais qui ne savent pas communiquer au sujet de leur précarité.

Le vendredi 06 avril prochain, les élus provinciaux du Kongo Central seront face à leur responsabilité pour donner à cette province un dirigeant.

D’aucuns savent que ce choix doit d’opérer dans un contexte difficile où le Kongo Central et son peuple ont perdu quelque peu des repères. Repères moral, culturel et spirituel.

Il faut donc tout faire afin que cette Entité retrouve des valeurs qui faisaient la force et la dignité des Nekongo. A ce sujet, les observateurs pensent que le Kongo Central a besoin à sa tête d’un homme de Dieu qui incarne des valeurs à la fois morales et spirituelles dans sa vie de tous les jours. Et le seul candidat qui réunit toutes les qualités de probité morale et intellectuelle est sans conteste Christophe Kisolokele dont les veines sont traversées par le sang de son célébrissime grand-père.

Ce candidat n’est pas que religieux, il est aussi et surtout un acteur social qui a longtemps oeuvré dans la philanthropie à travers la Fondation qui porte le nom de son défunt père,  » Charles Kisolokele Lukelo ».

Habitué à servir et à être en contact avec les plus démunis, Christophe Kisolokele amener son savoir-faire dans ce domaine au plus sommet de l’Exécutif provincial pour atteindre plus des congolais qui sont dans la souffrance. C’est dire qu’une fois au gouvernorat, il fera de l’amélioration des conditions sociales de la population son cheval de bataille. Aussi, le développement intégral de l’homme sera-t-il au cœur de son action.

Pour la petite histoire, depuis l’accession de la République Démocratique du Congo à l’indépendance en 1960, la province du Kongo Central a connu 30 gouverneurs, chacun ayant apporté son apport dans la construction de cette Entité. A la différence de Kisolokele qui tient à redorer l’image du Kongo Central en focalisant son action sur ce qui est essentiel, à savoir l’homme qu’on doit mettre dans les meilleures conditions possibles en vue de lui donner l’occasion de devenir l’acteur principal du développement de la province.

Si cette province n’a pas pu décoller, c’est parce qu’on n’avait pas mis des politiques publiques qui prennent en compte les désidératas de la population à la base.

Le temps est venu de corriger ces impairs et c’est ce que le candidat Christophe Kisolokele est déterminé à réaliser au cas où il plaisait aux honorables députés provinciaux de faire confiance à son programme centré sur l’homme et son bien-être social.

En attendant, la rédaction du Journal « Structure News » souhaite bonne chance  au Candidat Christophe Kisolokele Tusimbana.

 

Décris Tshibinda