Sankuru : l’Honorable Jean Charles Okoto encourage le VPM de l’intérieur dans la prise des décisions courageuses et responsables

L’élu du grand Sankuru, Jean Charles Okoto Lolakombe pense que des telles décisions doivent ramener la légalité dans la gestion des entités territoriales décentralisées.

La Province du Sankuru est gérée sans gouvernement provincial, ce dernier fut investi, il y’a plus de 3 ans.

En effet, »Tous les Actes pris en violation des textes par le gouverneur ai du Sankuru, sont nuls et de nul effet » précise le message officiel du Vice premier ministre, ministre de l’intérieur, Aselo Okito Wa Koy Daniel, adressé au gouverneur ai.

Le Coordonnateur National du PPRD, Mosaïque et personnalités, Jean Charles Okoto Lolakombe qui a appris, cette nouvelle se dit satisfait et encourage le patron de l’administration territoriale en Republique Democratique du Congo, Aselo Okito wa Koy Daniel à continuer apprendre des décisions responsables.

Cette décision courageuse est d’une importance capitale et revête d’un sens élevé dans la gestion de l’administration publique indique l’ancien PAD de la MIBA qui estime que le Sankuru doit se développer et trouver un bon gestionnaire capable de Booster les lignes dans tous les secteurs de la vie Nationale.

Dans un message officiel numéro 036 adressé par le VPM de l’intérieur, au Gouverneur ai du Sankuru, il souligne l’insubordination qui caractérise le comportement du gouverneur ai, malgré les instructions verbales et écrites. Ce dernier ne cesse de violer les règles relatives à la gestion administrative de son entité décentralisée.

 

Le vice premier ministre, ministre de l’intérieur note, des irrégularités notamment les affectations, des nominations et la révocation des agents de l’État sans consulter la hiérarchie. Ces actes dénotent, le mépris des massages du VPM de l’intérieur qui n’a pas autorisé au gouverneur ai de prendre des décisions sérieuses.

 

Sur ce, il est demandé au gouverneur ai de conduire les affaires courantes jusqu’à l’élection du gouverneur. Pendant cette période, il ne peut pas s’immixer dans les dossiers qui nécessitent la présence du gouverneur titulaire. Étant, qu’il est lui même candidat, le gouverneur ai ne peut à aucun cas, opérer tout mouvement des fonds sans l’autorisation de l’Assemblée Provinciale.

Entre-temps, le gouverneur ai du Sankuru doit en toute urgence, se présenter au près du VPM, dès la réception de ce message, sous peine des sanctions disciplinaires insiste Aselo Okito Wa Koy Daniel.

Thierry Kasongo Muyumba