RDC : Le ministre Didier Budimbu inquiété et relaxé à l’ANR 

Ce n’est un secret pour personne, le ministre congolais en charge des hydrocarbures a été appréhendé et sérieusement inquiété au cours d’un interrogatoire fleuve à l’Agence Nationale des Renseignements (ANR).

 

D’après quelques brides d’informations recoupées, il lui serait reproché d’avoir détourné plus de 240 millions de dollars américains, note une correspondance du conseiller spécial du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

 

Dans une correspondance postée dans les réseaux sociaux, l’ex enfant terrible de la diaspora congolaise de Belgique, Didier Budimbu serait trempé jusqu’au cou dans une sale affaire d’argent. Certains mauvaises langues disent que c’est dans ses habitudes.

 

Saisie de l’affaire, l’ANR a bien fait de sauter dessus en le mettant au frais pour question d’enquêtes. Aux dernières nouvelles, Didier Budimbu a été interpellé pour la gestion du stock stratégique des produits pétroliers du pays. Une certaine presse achetée à coût des billets verts a sauté dessus pour parler des détournements non dénoncés par l’IGF. Une fois plus, un coup d’épée dans l’eau.

 

 

Mais du moment où nous étions sous presse, une nouvelle venait de tomber sur notre prescripteur annonçant sa relaxe. Mystère !

 

Comment celà est-il arrivé du moment où tous les Congolais fiers de ce nom avaient pensé que l’État de droit était bel et bien en marche et que plus personne, les gros poissons y compris étaient désormais dans le rang pour dire comme le veut le Chef de l’État, Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo que plus rien ne sera comme avant.

 

Mais puisque, ce dernier a été trouvé sans fautes, ce n’est que justice qu’il puisse recouvrer sa liberté et récupérer son fauteuil de ministre des hydrocarbures. Ceci pour dire qu’un homme averti en vaut deux.

 

St Thomas Bosila