RDC : l’UNAFEC fait une mise au point sur son nouveau leadership et réitère son indéfectible soutien au Chef de l’État Félix Tshisekedi

A travers un communiqué officiel rendu public ce mercredi, 06 avril 2022 à Kinshasa et co-signé par ses trois vices-présidents nationaux, à savoir, Honorable Mireille Masangu Bibi Muloko, Maguy Binti Selemani et Monsieur François Matembera Lwalalika, l’Union Nationale des Fédéralistes du Congo (UNAFEC), vient d’apporter une clarification sur sa direction politique, cela après la disparition de son Président national, Gabriel Kyungu Wa Kumwanza.

 

« Contrairement à ce qui a été diffusé par le Secrétaire Général de l’UNAFEC qui, par ailleurs, est sous le coup de la suspension, Monsieur le Secrétaire Général du ministère de l’intérieur vient d’apporter une correction sur la situation de l’UNAFEC en annulant la lettre no.149/000/SG/REPAP/2022 du 31 mars 2022 d’une part et, d’autre part en reconnaissant la désignation de Monsieur Jean-Ladislas Umba Lungange comme Président National de l’UNAFEC en remplacement de feu patriarche Antoine-Gabriel Kyungu Wa Kumwanza d’heureuse mémoire.

Cette lettre de clarification portant numéro 157/000/SG/REPAP/2022 du 05 avril 2022 met définitivement fin aux turpitudes et aventures de bas étage de certains membres égarés du parti », peut-on lire dans ce document dont une copie est parvenue à Larupturenews.cd.

 

Par la même occasion, « l’UNAFEC réitère son soutien indéfectible au Président de la République, Chef de l’État, Son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo et son appartenance à l’Union Sacrée de la Nation »

Il faut noter par que cette décision du ministère de l’intérieur reconnaissant l’actuelle direction de l’UNAFEC a permis de ramener la paix au sein du parti cher au feu patriarche Antoine-Gabriel Kyungu Wa Kumwanza.

 

Par ailleurs, il faut signaler que « contrairement à l’image qui circule sur les réseaux sociaux montrant des gens entrain de brûler l’effigie du Chef de l’État le mardi 05 avril 2022 à Lubumbashi, l’UNAFEC tient à démentir de la manière la plus formelle que l’image en question ne la concerne nullement pas et cela n’est qu’un très mauvais fruit des infiltrés et ennemis de parti politique, membre de l’Union Sacrée et qui soutient dans faille la vision du Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

C’est ce qui ressort d’un communiqué de presse rendu public par son Secrétaire Général adjoint chargé de Communication et Médias, Ange-Séraphin Ndala.

 

JR MOKOLO