RDC : Atelier pour la mise en œuvre des plans d’action de sécurité, le vice ministre de l’intérieur Jean Claude Molipe Mandongo donne le go

Devant quelques membres du gouvernement, du chef d’état-major Général des Forces Armées de la République ; le Commissaire Général de la Police Nationale Congolaise ; L’Ambassadeur du Royaume de Pays-Bas ; les Gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces du Sud-Kivu, du Nord-Kivu et de l’Ituri ; et autres responsables de la territoriale, Jean Claude Molipe Mandongo a au nom de son titulaire lancé officiellement l’atelier de validation du plan opérationnel pour sa mise en œuvre dans quelques provinces du pays, principalement dans les Provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu et du Sud-Kivu.

C’est la salle de réunion du ministère de l’intérieur qui sert de cadre à cette rencontre de haut niveau qui ira du mardi 5 au vendredi 8 avril 2022.

 

Le vice ministre en charge de l’intérieur a précisé par ailleurs, que cet atelier revêt d’une importance toute particulière en cette période où nos forces de défense et de sécurité s’emploient, jour et nuit, dans la partie Est du pays pour assurer l’intégrité territoriale, rétablir la paix et restaurer l’autorité de l’Etat.

 

Le vice ministre de l’intérieur, sécurité, décentralisation et Affaires Coutumières a, à cette occasion, rendu des hommages mérités à son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo commandant suprême de l’armée et de la police, pour sa détermination à consolider la paix, la sécurité et l’unité nationale sur toute l’étendue du territoire national.

 

« Le Gouvernement de la République s’est engagé sous l’égide du président de la République, garant du bon fonctionnement des institutions du pays, à mettre sur pied une politique de défense et de sécurité fondée sur 6 fonctions stratégiques, à savoir : « Connaître – Prévenir – Anticiper – Dissuader – Protéger – Intervenir » a ajouté le vice ministre de l’intérieur, Jean Claude Molipe Mandongo.

 

Selon lui, l’objectif poursuivi dans cet atelier est de contribuer au renforcement de l’autorité de l’État à travers l’appui à la mise en œuvre des plans d’action de sécurité par les autorités nationales. Spécifiquement, il s’agira d’analyser et enrichir le projet du plan opérationnel pré-validé par le groupe d’experts nationaux…

 

Enfin, il a remercié les partenaires impliqués notamment, le Royaume de Pays-Bas au travers le Programme ESPER (Ensemble pour la Paix à l’Est de la République Démocratique du Congo), mise en œuvre par les organisations VNG International et Cordaid.

 

Thierry Kasongo Muyumba