Mois de la femme : La Présidente de la LIFID Régine Mbombo déploie d’intenses activités sur terrain

La Ligue des Femmes et Filles pour le Développement (LIFID) poursuit sans relâche les activités relatives au mois de mars, dédié à la défense des droits de la femme. Sa Présidente, Régine Mbombo, a effectué plusieurs déplacements le week-end dernier à travers la capitale de la Rdc.

En effet, après la sensibilisation à l’Eglise Adventiste du 7ème Jour, église francophone de la Gombe, le samedi 5 mars 2022, et la conférence-débat à la Fondation Zoé d’Or, dans la commune de matete, le lundi 7 mars 2022, Madame Régine Mbombo a été l’invitée de l’Eglise des Rachetés, située dans la commune de Kasa-vubu, le dimanche, le 13 mars 2022.

 

La Présidente de la LIFID a été inspirée dans son intervention par les deux thèmes:

Primo, le thème international, choisi par l’organisation des Nations Unies : « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable », prônant ainsi l’accroissement de la participation des femmes à l’adaptation face aux changements climatiques pour un monde plus durable, bien que les femmes soient encore dramatiquement sous-représentées dans les sphères de prise des décisions.

Secundo, c’est le thème, national : « Promouvoir l’autonomisation des femmes et des filles ainsi que l’égalité des sexes dans le contexte de lutte contre le réchauffement climatique et la réduction des risques de catastrophes ».

 

La Présidente de la LIFID a ainsi mis en exergue l’implication de la femme dans le processus de développement durable dans le contexte de lutte contre le réchauffement climatique, en démontrant que « chaque femme devrait être impliquée dans cette lutte en veillant par exemple sur l’assainissement du milieu et la gestion des déchets, ainsi que le reboisement, lesquelles activités n’exigent pas nécessairement les grands moyens financiers, humains et matériels ». Aussi, a-t-elle invité les femmes de l’Eglise hôte à devenir « les sensibilisatrices des autres, chacune dans son milieu de vie, afin que cette bonne nouvelle soit répandue dans toute la communauté congolaise ».

 

La Présidente Régine Mbombo a souligné également que l’atteinte de cet objectif passe par « la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG) ainsi que les efforts en vue de l’autonomisation de la femme ».

 

Enfin, elle a bouclé son exhortation en adressant un mot à l’endroit des hommes et garçons présents à cette assemblée de prière. Régine a invité ces hommes, chrétiens par surcroît, à rentrer au plan du Créateur qui, le premier, a voulu que l’homme et la femme s’unissent dans la transformation du monde. Cela en citant le passage de Genèse 1:28 : « Et Dieu les (hommes et femmes) bénit; et Dieu leur dit : Fructifiez, et multipliez, et remplissez la terre et l’assujettissez ».

 

(…) L’apport de la femme s’avère indispensable pour l’éclosion du monde nouveau et durable », a-t-elle conclu sous l’attention remarquable des centaines des participants de cette Eglise chrétienne.

 

JR.MOKOLO