Journée internationale de la Femme : Selon Georges Kisapindu la femme constitue un pilier de développement

À l’occasion de la célébration de la journée internationale des droits des femmes, une femme de médias, a accordée une interview à la rédaction de Larupturenews.cd , ce mardi 8 mars, Georges Kisapindu estime que cette journée est célébrée pour inciter les femmes à connaître leurs droits et à apporter sa contribution dans le développement intégrale de la société.

 

Selon cette femme de media les Filles ,mères ,soeurs ,épouses, les femmes jouent un rôle important dans la communauté, ainsi cette journée n’est pas une fête mais une journée pour évaluer la lutte menée dans le monde pour faire assoir les droits de la femme.cette journée n’est peu donc pas être réduit au port des parnes, les pagnes jouent le rôle de canal ou support de communication pour la dite célébration.

 

« La célébration est une manière de remémorer cette journée qui a une longue histoire des femmes qui se sont battues pour que la voie des femmes soit prise en compte .vous vous conviendrez avec moi que la lutte est longue car jusqu’à ce jour ,les femmes se battent pour leur participation effective dans les institutions, nous ne sommes même pas encore à 50% de la participation des femmes dans les institutions si nous prenons le cas de la République Démocratique du Congo. Voilà pourquoi à travers cette célébration, des évaluations sont faites pour voir quelle est la place de la femme sur tous les niveaux dans les prises de décisions et comment booster cette femme afin de porter plus haut ses revendications. Il faut aussi précisez que le port de pagne n’est qu’un moyen de communication pour faire véhiculer le message sur ce mois dédié à la femme. », à déclaré Georges Kisapindu.

 

Elle estime que les femmes sont des etres humains comme les hommes et jouissent ainsi de même droit que ceux-ci.c’est pourquoi nous parlons de l’égalité des droits ,la parité .c’est à dire que les femmes doivent jouir de mêmes droits que les hommes mais cette égalité doit être à compétence égale.

 

« Nous encourageons les femmes à la détermination dans tous les secteurs de la vie. Car la femme constitue un pilier de développement, voilà pourquoi il est dit qu’eduquer une femme c’est éduquer toute une nation, c’est aussi à cause de la force que détient cette femme dans la société », a-t-elle conclu.

Propos recueillis par Héritier Lelo