Justice militaire : Me Pathy Lendo déplore la lenteur dans l’instruction de sa plainte contre certains officiers de l’Armée et de la Police

L’on se souviendra qu’il y a quelques semaines, Me Pathy-Joseph Lendo, candidat gouverneur au Kongo Central avait, en compagnie de ses avocats, déposé une plainte à l’auditorat général des FARDC contre le capitaine Lembo ainsi que les généraux Sylvano Kasongo et Ilondo, pour tentative d’assassinat, enlèvement, arrestation et détention arbitraires, dénonciation calomnieuse, saisie irrégulière de ses téléphones par le Général Ilondo.

Depuis le dépôt de cette plainte jusqu’à ce jour, la justice militaire semble prendre tout son temps et l’instruction du dossier semble être au point mort.

C’est pour en savoir plus que l’avocat de carrière, Me Pathy Lendo a fait le déplacement au siège de cet Office, le mardi et mercredi dernier,

pour s’enquerir des raisons de cette lethargie et suivre personnellement son évolution auprès des magistrats de l’auditorat. Et c’est le jeudi, 03 mars 2022 qu’il sera reçu par le patron du parquet militaire, avec quelques membres de son collectif d’avocats.

Cela en dépit de son agenda très chargé à cause de sa pré-campagne dans la province du Kongo central.

Accompagné du collectif de ses avocats, il a eu les assurances du numéro un du Parquet militaire que les auteurs tant directs qu’indirects de ces actes infractionels seront punis.

Dans la suite de cette démarche qui porte déjà ses fruits, le Général Ilondo s’était fait signaler dans le mur de l’Auditorat Général.

Et le Commandant second du bataillon PM venait de recevoir sa toute première invitation pour aller éclairer le parquet… La suite est donc suivie de près par ce politicien de lumière qui n’entend pas se laisser faire.

 

Citoyen dont l’exemplarité républicaine n’est plus à démontrer, Me Pathy Lendo est déterminé à fait rebondir autrement ce dossier, avec le concours des instances de droits de l’homme internationales et les médias à grande audience.

 

JRM