Sud-kivu : ACCA lance un S.O.S à Mme le ministre national des Mines Antoinette N’Samba en faveur des populations de Mwenga

Lors d’un point de presse tenu le samedi 19 février dernier à Kinshasa, l’ASBL dénommée »Action citoyenne contre les antivaleurs, ACCA en sigle s’est longuement attardée sur la situation de misère à laquelle reste confrontée la population du territoire de Mwenga. Cette dernière,est butée au manque d’infrastructures dont routes, écoles, centres de santé, etc…

 

Et dire pourtant que la population de Mwenga est assise sur de l’or, de la casterite et autres minerais mais croupit dans la misère la plus noire, a lancé Albert Kiamalinga, Président national de ladite structure. Et d’insister que le territoire de Mwenga a une vocation minière, sa population ne vit que de l’exploitation artisanale des minerais et mérite un encadrement conséquent des autorités. Mais comble de misère, Mme Antoinette N’samba Kalambayi en charge des mines avait suspendu les activités des exploitants miniers déclarées non éligibles d’exploitation conformément aux lois de la RDC.

 

D’où des leaders d’opinion et membres de la société civile locale de Mwenga s’étaient concertés et avaient dressé des mémorandums, et recommandations qui avaient été adressés aux différentes autorités pour une reprise sereine des activités. Mais depuis, c’est le grand silence de la part du numéro Un des mines congolaises.

 

Non contente de la situation qui ne cesse de pourrir, ACCA est montée au créneau pour solliciter du ministère des mines à jeter un regard plein de compassion à l’endroit de la population de Mwenga qui n’arrive plus à nouer les deux bouts du mois car condamnée à attendre l’issue d’une mesure qui n’a fait que trop durer.

 

Quant à la réhabilitation tant réclamée de la RN 2, celle-ci avait subi un semblant des travaux dans son tronçon : Bukavu-Mwenga -Kamituga-Kitutu suite aux efforts concertés du gouvernement provincial et quelques exploitants miniers chinois. Ce qui avait redonné un éphémère sourire à la population mais depuis, plus rien n’est effectif. C’est alors que l’ACCA lance un S.O.S à l’endroit des autorités afin d’orienter des investisseurs sérieux vers Mwenga dans le but de concrétiser en acte, « le peuple d’abord » aux Mwengalais qui se croient être les grands oubliés de la république, a plaidé, Mr Albert Kiamalinga, Président de l’ACCA.

 

St Thomas Bosila