RDC : Un Contrat est scellé entre l’Etat Congolais et la société Otojuste pour la production du nouveau permis de conduire biométrique

C’est à la salle le Capitole de l’hôtel Rotana à Gombe, le mardi 8 février, qu’un accord a été signé entre le gouvernement congolais au travers du ministre des Transports, Voies de Communication et de Désenclavement, Chérubin Okende et la société « Otojuste » qui s’est engagé avec sa technologie, à produire de nouveaux permis de conduire pour le peuple Congolais.

 

Ainsi, lors de son discours, le ministre Chérubin Okende a reconnu que l’attente du nouveau permis aura été prolixe et qu’il est impérieux d’éviter de l’allonger davantage, et empêcher toute précipitation inconsidérée qui pourrait porter préjudice à cette opération laquelle, pour lui, a été entourée de toutes les garanties pour sa mise en place. Sans préjudice des dispositions de la loi n°78/22 du 30 août 1978, portant nouveau Code de la route en République démocratique du Congo, spécialement en ses articles 69,70 et 72, les permis de conduire délivrés avant la mesure de suspension restent valables jusqu’à la délivrance du nouveau permis sus évoqué.

 

Cependant, d’après certaines sources, le contrat signé entre le gouvernement congolais et la société « Otojuste » est estimé à 85 millions de dollars américains d’investissement pour aboutir à une production de 5 millions d’exemplaires de permis pendant 10 ans.

 

Il sied de noter que, l’Etat Congolais avait suspendu la délivrance des permis de conduire sur toute l’étendue de la République, depuis 2017, en attendant que les permis biométriques soient mis en circulation.

 

La cérémonie s’est déroulée en présence, de la Vice-Premier Ministre en charge de l’Environnement, Ève Bazaiba, le Ministre du Numérique Désiré Cashmir Eberande Kolongele, le Ministre PTNTIC, Augustin Kibasa Maliba , des responsables de l’entreprise allemande « OTOJUSTE » ainsi que de l’ambassadeur de l’Allemagne en RDC.

 

Général IPAKO